Coupe du monde : cinq choses à retenir de la qualification de l'Angleterre pour les demi-finales

  • A
  • A
Coupe du monde : cinq choses à retenir de la qualification de l'Angleterre pour les demi-finales
Harry Maguire, buteur, et John Stones ont des raisons de se sauter dans les bras : l'Angleterre s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde !@ Fabrice COFFRINI / AFP
Partagez sur :

28 ans après, l'Angleterre s'est qualifiée pour le dernier carré de la Coupe du monde, samedi à Samara. Adroits de la tête et guidés par un très bon gardien, les Trois Lions ont dévoré la Suède (2-0).

LE RÉSUMÉ DU MATCH

En battant la Suède, samedi à Samara (2-0), l'Angleterre a écrit une nouvelle page de son histoire. Pour la première fois depuis 1990, les Trois Lions accèdent aux demi-finales de la Coupe du monde. Ils y rejoignent la France et la Belgique, qualifiés la veille, et attendent déjà l'ultime invité de ce dernier carré, la Russie ou la Croatie. Une qualification méritée au vu de la première période, heureuse au vu de la seconde.

Le Prince Harry, c'est aussi lui. En trois petits matches jusqu'ici, Harry Kane avait marqué six buts dans cette Coupe du monde. Face à la Suède, l'attaquant anglais s'est fait bien plus discret. C'est à peine s'il a fait passer un frisson sur la cage scandinave, à la 18e minute, lorsque sa tentative de l'extérieur de la surface est passée à un petit mètre du poteau.

Mais alors qu'on commençait un peu à s'ennuyer devant une attaque-défense stérile, c'est l'autre Harry, Maguire cette fois, qui s'est déployé dans les airs suite à un corner d'Ashley Young, pour claquer sa tête (30e). Et le défenseur de Leicester de marquer, à 25 ans, son tout premier but en sélection, le huitième sur coup de pied arrêté, sur les dix inscrits jusque-là par les hommes de Gareth Southgate.

Le piège suédois ne s'est pas refermé. Certes, il s'agissait là du premier tir cadré de la rencontre, mais difficile de qualifier cette ouverture du score d'imméritée. Car la Suède n'a rien montré en première période, ne touchant qu'un seul ballon dans la surface adverse. Les Scandinaves auraient même pu regagner les vestiaires la tête encore plus basse tant les trous laissés derrière étaient béants. Raheem Sterling, bien servi dans le dos de la défense, n'a cependant pas pu en profiter avant la pause (45e). L'attaquant de Manchester City avait pourtant l'occasion de servir deux de ses partenaires, seuls face au but…

Alli, de l'ombre à la lumière. Ce n'était que partie remise. Dele Alli, transparent en première période - 11 ballons perdus, 11 passes réussies sur 19 tentées - s'est réveillé au meilleur moment, alors que la Suède commençait (enfin !) à développer du jeu. Superbement servi par Jesse Lingard, le joueur de Tottenham, oublié par Emil Krafth, a ajusté sa tête, véritable spécialité anglaise dans ce Mondial, entre les bras de Robin Olsen (59e). 2-0 sur… le deuxième tir cadré des Anglais. Et Alli de devenir, à 22 ans et 87 jours, le deuxième plus jeune buteur du pays en Coupe du monde, derrière Michael Owen (18 ans et 190 jours en 1998).



Pickford, l'ange gardien. Aussi douée soit-elle en attaque, cette année - et c'est assez rare pour le souligner - l'Angleterre a aussi un grand gardien. Héroïque lors de la séance de tirs aux buts contre la Colombie en huitièmes (1-1, 4 t.a.b. à 3), Jordan Pickford a une nouvelle fois été énorme samedi. À la 48e minute, le portier d'Everton a empêché à lui seul la Suède de revenir en repoussant la tête de Marcus Berg de sa désormais célèbre main gauche.

Après le but du break, il a encore sorti un superbe arrêt sur une frappe à ras de terre à bout portant de Viktor Claesson (62e), à la conclusion d'un superbe mouvement collectif. Jamais deux sans trois : sa parade, à la 71e minute, pour enlever la frappe en pivot de Marcus Berg, juste sous la barre, a tout aussi été exceptionnelle. Après Hugo Lloris face à l'Uruguay (2-0) et Thibaut Courtois face au Brésil (2-1), ces quarts de finale sont décidément ceux des gardiens.

28 ans après. C'est la troisième fois de son histoire que les Trois Lions se qualifient pour la demi-finale du Mondial. La première, c'était en 1966, à domicile, avec un titre de champion du monde à la clé. La dernière, c'était en 1990. La bande à Gary Lineker avait alors vu la finale lui échapper aux tirs au but, face à l'Allemagne de l'Ouest.

La majeure partie de l'équipe actuelle n'était pas née. Peu importe : les hommes de Gareth Southgate attendent désormais leur adversaire : ce sera la Russie ou la Croatie, les deux équipes s'affrontant dans la soirée à Sotchi (20 heures, à suivre sur Europe1.fr). La Suède, elle, dit adieu à son incroyable rêve.