Coupe du monde : "Ça va être très compliqué pour Hierro et l'Espagne"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Didier Roustan, l'arrivée imprévue de Fernando Hierro à la tête de la sélection espagnole après le départ de Julen Lopetegui fragilise la Roja avant le début du Mondial.

Y A PAS PENO !

Cataclysme au sein du football espagnol : la Fédération a annoncé mercredi que le sélectionneur de la Roja depuis 2016, Julen Lopetegui, était démis de ses fonctions, après avoir indiqué qu'il allait devenir l'entraîneur du Real Madrid au lendemain du Mondial. Une nouvelle qui a précipité son départ et l'arrivée aux commandes de la sélection de Fernando Hierro.

Une expérience peu concluante à Oviedo. L'ancien défenseur central du Real Madrid aura la lourde tâche de remettre Sergio Ramos et ses coéquipiers sur les bons rails avant le premier match des Espagnols, vendredi, face au Portugal, le premier choc de cette Coupe du monde. Une mission des plus ardues, selon Didier Roustan : "Ça va être très compliqué pour lui. Fernando Hierro était le manager général de la sélection et sait très bien comment joue l'équipe. Mais il n'a aucune expérience comme entraîneur, et lorsqu'il s'est occupé d'Oviedo en deuxième division espagnole, il a eu environ 40% de victoires sur une saison (39,47% très exactement sur la saison 2016-2017, NDLR)", a expliqué le consultant dans Y'a pas péno Europe 1.

"Costaud d'avoir pris ce risque". Et Didier Roustan de prédire le rôle de Fernando Hierro au sein de la Roja, toujours placée parmi les favoris  de ce Mondial malgré ce chamboulement à la veille du début du Mondial : ça va être un accompagnateur parce qu'il y a déjà un fond de jeu dans cette équipe. En tout cas, c'est costaud d'avoir pris ce risque."