Coupe du Monde 2018 : Antoine Griezmann s'impose en patron des Bleus

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

De nature discrète, l'attaquant est en passe de devenir un véritable guide pour les Bleus. Un nouveau rôle obtenu grâce à l'appui de Didier Deschamps.

MAKING OF

C'est une première pour Antoine Griezmann. A trois jours du premier match de l'équipe de France dans la Coupe du monde 2018 contre l'Australie à Kazan, l'attaquant de l'Atlético Madrid a fait face aux journalistes du monde entier en conférence de presse et a enfin endosser le rôle de leader des Bleus. Une position qu'il a dû apprivoiser. 

Griezmann, le nouveau patron des Bleus. A 27 ans, Antoine Griezmann est un joueur plutôt discret : haranguer ses coéquipiers dans le vestiaire, ce n'est pas son truc. Pourtant, le changement est désormais visible. Une nouveau rôle que le joueur doit à sa relation très forte avec le sélectionneur Didier Deschamps. "Il me demande si je me sens bien dans ce système, comment je vois les joueurs, on échange souvent", confie le numéro 7 au micro d'Europe 1. "J'aime bien avoir cette confiance et cette proximité avec le coach.

Vous voulez voir tous les matchs des Bleus ? Découvrez notre agenda !

Adoubé par Deschamps. Une relation qui ne doit rien au hasard : Didier Deschamps a pris conscience que les Bleus manquaient d'un leader. Il a donc adoubé Griezmann, un joueur talentueux et expérimenté. Petit à petit, il l'a invité à prendre plus de place dans le collectif, à donner son avis sur l'équipe, bref à prendre de la hauteur. Ce Mondial doit désormais valider l'intuition du sélectionneur et consacrer Antoine Griezmann comme le nouveau guide des Bleus. Alors qu'à trois jours du coup d'envoi contre l'Australie, Griezmann pourrait avoir déjà fort à faire en dehors du terrain : avec trois joueurs à l'infirmerie, la situation commence à devenir un peu inquiétante, et les 23 risquent d'avoir très vite besoin de se tourner vers un chef. 

Une infirmerie bien remplie. Si la blessure de Kylian Mbappé à la cheville gauche lors d'un choc face à Adil Rami mardi, lors d'un entraînement, semble être bénigne. Deux autres joueurs s'entraînaient toujours à l'écart du groupe : le défenseur Samuel Umtiti, victime d'une inflammation au genou, mais surtout Djibril Sidibé, le latéral droit dont la santé pose un peu plus de questions. Il pourrait même manquer le premier match. Un potentiel coup dur pour l'équipe de France que l'on avait vu jusque-là sereine et rieuse. Mais à trois jours du début du premier coup de sifflet, l'insouciance des Bleus semble prendre fin.