Coupe du monde 2018 : Adrien Rabiot "a fait une énorme erreur", déclare Deschamps

  • A
  • A
Coupe du monde 2018 : Adrien Rabiot "a fait une énorme erreur", déclare Deschamps
Didier Deschamps n'a pas mâché ses mots au sujet d'Adrien Rabiot. @ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Le sélectionneur des Bleus a vivement critiqué la décision du milieu de terrain, qui a refusé son statut de suppléant pour le Mondial. 

Didier Deschamps ne comprend pas la décision d'Adrien Rabiot de refuser son statut de suppléant pour la Coupe du monde. "Je suis convaincu qu’il a fait une énorme erreur. Il n’y a pas de place pour les états d’âme au très haut niveau", a déclaré le sélectionneur des Bleus, interrogé mercredi après-midi en conférence de presse. "J’ai été surpris, bien évidemment. Je peux comprendre l’immense déception, mais de là à prendre une telle position… Il s’auto exclut de lui-même. J’espère que ça lui permettra de réfléchir, de mûrir", a poursuivi Didier Deschamps. 

Rabiot pas condamné pour le futur. Le sélectionneur a cependant botté en touche à la question de savoir si le milieu du PSG pourrait revenir en Bleus. "Je n’ai jamais pris de position radicale. Il se met à la faute, point barre. Je n’ai rien eu à lui reprocher en termes de comportement. C’est pour ça que ça me surprend encore plus", a assuré "DD". "L’équipe de France est au-dessus de tout. On parle d’un joueur qui a peu de sélections et qui a 20 ans. J’espère qu’il apprendra."

"Je l'ai appelé, il ne m'a pas répondu." Le sélectionneur a été averti par le joueur lui-même, par mail, de son refus de se mettre à disposition de l'équipe de France. "Un mail m’est parvenu lundi en fin d’après-midi. Je l’ai appelé et je lui ai envoyé un SMS pour avoir confirmation que c’était bien lui qui avait envoyé ce courriel. Il ne m’a pas répondu, mais j’ai eu la confirmation par mon responsable administratif que c’était bien lui. J’ai aussi, par correction, averti le président du PSG", a raconté Didier Deschamps. 

Pour Noël Le Graët, Rabiot "se pénalise et se sanctionne tout seul". Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, a lui aussi critiqué la décision d'Adrien Rabiot. "Adrien a pris une mauvaise décision. Il se pénalise et se sanctionne tout seul", a écrit le patron de la FFF, par communiqué. "Sa déception ne l’autorise pas à abandonner et à ne pas se mettre au service de l’équipe de France. Faire partie du collectif de l’équipe de France, être parmi les trente meilleurs joueurs français, est une chance et un privilège dans la carrière d’un joueur."