Belgique-Angleterre : qui est le favori ? Cinq infos pour faire vos pronostics

  • A
  • A
Belgique-Angleterre : qui est le favori ? Cinq infos pour faire vos pronostics
La Belgique d'Eden Hazard affronte à nouveau l'Angleterre d'Harry Kane. @ Photos AFP
Partagez sur :

Les Diables rouges et les Anglais, battus en demi-finales, s’affrontent pour la troisième place, samedi à Saint-Pétersbourg.

Un maigre lot de consolation. La Belgique et l’Angleterre devront surmonter la déception d’une élimination en demi-finales pour jouer la troisième place de la Coupe du monde, samedi à Saint-Pétersbourg (16h). Les Diables rouges, frustrés et un brin mauvais joueurs après leur défaite contre la France (1-0), ont tout de même l’ambition de terminer sur le podium. Les Anglais, fiers de leur parcours malgré la défaite en prolongation contre la Croatie (2-1 a.p.), voudront eux aussi éviter de rentrer bredouilles au Royaume.

Un match pour les remplaçants ? Les matches pour la troisième place ne passionnent pas les demi-finalistes perdants. Très souvent, la "petite" finale met aux prises des équipes largement remaniées, voire constituées quasiment exclusivement de remplaçants. En 1986, par exemple, la France avait terminé troisième du Mondial mexicain en faisant largement tourner son effectif, mettant sur le banc Michel Platini par exemple. Plus près de nous, les Pays-Bas ont atomisé un Brésil bis (3-0) lors de la Coupe du monde 2014. Ce Belgique-Angleterre ne devrait pas échapper à la règle.

La Belgique a battu l’Angleterre en poules. Un Belgique-Angleterre avec deux équipes constituées essentiellement de remplaçants, c’est déjà arrivé en Coupe du monde… il y a à peine deux semaines ! En effet, les deux équipes se sont affrontées lors du dernier match du premier tour, le 28 juin dernier. Les Belges et les Anglais, déjà qualifiés pour les huitièmes de finale, avaient alors fait jouer leurs remplaçants. Un match (déjà) anecdotique nettement dominé et remporté par les Diables rouges (1-0), sur un but d’Adnan Januzaj. Alors, bis repetita ?

Les Anglais veulent finir en beauté… Les Anglais ont perdu en demi-finales, mais ils ont rendu fiers leurs supporters. Après des années d’humiliation, marquée notamment par la défaite en huitièmes de finale de l’Euro 2016 contre l’Islande, les Three Lions ont reconquis leur public. "Ça va être difficile pour que tout le monde se remobilise mentalement, un challenge mais on va le faire et s'assurer que nous sommes prêts comme groupe, parce que c'est un groupe très fier de son travail", a assuré Gareth Southgate, l’entraîneur anglais.

…et les Belges évacuer leur frustration. Les Diables rouges, eux, n’ont toujours pas digéré. Les Belges sont apparus très frustrés, voire carrément mauvais joueurs après leur défaite contre la France. "Je pense qu'on a été peut-être la plus belle équipe de la Coupe du monde", a ainsi osé Eden Hazard. Malgré cette déception, les Belges veulent tout de même terminer troisièmes. "On a une troisième place pour laquelle il faut se battre", a certifié Vincent Kompany, le défenseur belge.

Les Anglais et les Belges n’ont jamais fini troisièmes. Pour les deux équipes, finir troisième serait une grande première. Les Anglais, champions du monde en 1996, avaient terminé quatrième en 1990, avec une défaite en petite finale contre l’Italie (2-1). La Belgique, elle, avait perdu en 1986 contre… la France (4-2 a.p.). Les Belges ont, en cas de victoire samedi, l’occasion de réaliser le meilleur résultat de leur histoire en Coupe du monde. De quoi atténuer, peut-être, leur frustration.