Vérifier la pression de ses pneus sera bientôt inutile

  • A
  • A
Vérifier la pression de ses pneus sera bientôt inutile
@ Maxppp
Partagez sur :

CONSOMMATION - Un capteur de pression de pneus devra équiper obligatoirement les véhicules neufs à partir du 1er novembre .

En théorie, il faut vérifier la pression de ses pneus tous les mois. En théorie. En pratique, pourtant, rare sont les automobilistes qui s'adonnent à cette vérification ou alors une fois par an, avant le long trajet des vacances. Un oubli qui va bientôt être réparé par un capteur de pression. Une directive européenne, datant de 2009, rend en effet obligatoire à partir du 1er novembre prochain cet équipement sur les véhicules neufs vendus en Europe. Une bonne nouvelle que vous explique Europe 1. 

>> LIRE AUSSI - Gare au prix du carburant sur l'autoroute

Comment ça marche ? Le capteur TPMS ("tyre pressure monitoring system") calcule la pression des pneus en utilisant leur vitesse de rotation. Quand un des pneus sera sous-gonflé, un voyant rouge, illustré d'un point d'exclamation, s'allumera sur votre tableau de bord. Cet équipement existait déjà sur certains modèles de voiture dit "premium" ainsi que sur les voitures de constructeurs américains. Aux Etats-Unis, il est en effet obligatoire depuis 2007. 

Pour l'horizon 2017, l'industrie travaille sur un modèle plus performant, intégré à l'intérieur du pneu. Il sera capable, en plus de mesurer la profondeur des sculptures du pneu, d'indiquer au conducteur si sa voiture est trop chargée. 

>> LIRE AUSSI - Pourquoi votre voiture coûte de plus en plus cher

Moins d'accidents de la route. Des pneus sous-gonflés sont synonymes d'un risque d'accident plus important. Ils entraînent une moindre stabilité des freins et donc une augmentation des distances d'arrêt. Le risque d'aquaplanage en cas de pluie et d'éclatement de pneus est également plus grand. 

On estime qu'en Europe, 5% des accidents mortels sont dus à des pneus sous-gonflés, 9% sur autoroutes. Ils provoquent au total 153.000 accidents par an. Selon une étude Bridgestone effectuée en 2013 auprès de 28.000 automobilistes, 78% des voitures contrôlées n'avaient pas leurs pneus en règle. 

Voiture, conduite 1280x640

Des économies en essence. Un pneu sous-gonflé a une surface de contact plus importante avec la route. La résistance au roulement étant accrue, la consommation d'essence s'en ressent. Un sous-gonflage de 0,5 bar entraîne ainsi 2,4% de consommation supplémentaire, soit 33 euros par an.Le capteur de pression vous fera donc faire des économies, sans parler des rejets moindres en CO2 que cela entraîne.

Des pneus qui s'usent moins vite. Le capteur de pression permettra également à vos pneus d'avoir une surface de contact optimale avec la route, ce qui ralentira leur usure. Un pneu sous-gonflé de 20% entraîne en effet une usure plus rapide de 30%.

Des gonfleurs de pneus en voie de disparition. Ce capteur de pression va réellement faciliter la vie du conducteur. Selon une enquête réalisée par Allopneus.com, deux tiers des automobilistes interrogés estiment qu’il est de plus en plus difficile de trouver un lieu pour contrôler et ajuster la pression des pneus, qui plus est gratuitement. Et pour cause, de 2013 à 2014, plus de 250 stations services, où l'on trouve l'équipement nécessaire, ont été supprimées hors du réseau autoroutier. Depuis 1980, 72% d'entre elles ont disparu. 

>> LIRE AUSSI - Route des vacances : les cinq vérifications à faire avant de prendre la route