Vacances : où gonfler ses pneus ?

  • A
  • A
Vacances : où gonfler ses pneus ?
Le gonflage des pneus ne prend que quelques minutes.@ Maxppp
Partagez sur :

SUR LA ROUTE - Avec l’avènement des grandes stations-services autoroutières, il devient très difficile de trouver un endroit où gonfler ses pneus est gratuit.

L’INFO. A quelques jours des départs en vacance, il faut penser à acheter la crème solaire et les coussins pour la voiture, mais aussi à regonfler les pneus. Le reflexe, indispensable pour rouler en tout sécurité, ne prend que quelques minutes, mais est souvent oublié. Problème : les pneus sous gonflés ou en mauvais état sont responsables de 5% des accidents mortels. La vérification est d’autant plus importante avant le départ que selon une étude d’Allopneus.com diffusée en exclusivité par Europe 1, il est de plus en plus difficile de le faire sur la route.

Les petites stations-services disparaissent. Et si on a du mal à vérifier ses pneus quand on est en route pour le soleil, c’est tout simplement parce que les stations-services, où l’on trouve généralement les gonfleurs de pneus, disparaissent à la vitesse de la lumière. En un an, plus de 250 stations ont été supprimées hors du réseau autoroutier. Pire entre 1980 et 2012, leur nombre a chuté de 72%.

Les usagers ne sont d’ailleurs pas les derniers à s’en plaindre. Selon l’enquête réalisée par Allopneus.com, deux tiers des automobilistes interrogés estiment qu’il est de plus en plus difficile de trouver un lieu pour se faire contrôler et ajuster la pression de leur pneus, qui plus est gratuitement.

29.05 bus car route circulation autoroute

© Max PPP

Un service de plus en plus cher. Et justement, la disparition des stations qui n’appartiennent pas à de grandes chaînes pétrolières provoque un autre effet négatif : vérifier ses pneus est de plus en plus souvent payant. Du fait des normes européennes, il faut installer de nouveaux dispositif plus sécurisés ou plus écologiques, si bien que seules les grandes stations d’autoroutes peuvent les installer et naturellement, les rendre payants.

La culture française avait pourtant instauré petit à petit la gratuité de ce service. Elle était vécue comme une forme de geste commercial ou citoyen, comme le verre d’eau dans les restaurants et les bars. Le problème, c’est que la disparition de cette habitude participe à certains accidents. Chaque années, 240 personnes meurent sur les routes françaises à cause des problèmes de pneus. Et si cela ne convainc pas, il est aussi important de rappeler qu’un pneu abîmé ou sous-gonflé contrôlé par un policier, ça peut coûter entre 90 et 135 euros d’amende.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

SUR LA ROUTE - Premiers bouchons de vacances à prévoir

LA QUESTION - Vacances d'été : avez-vous déjà tout planifié ?