Un Noël la ceinture serrée

  • A
  • A
Un Noël la ceinture serrée
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les Français achèteront moins de cadeaux, pour un budget allégé, à 605 euros en moyenne.

Leur porte-monnaie moins rempli, les Européens seront plus raisonnables à Noël. D’après une étude du cabinet Deloitte, réalisée dans 19 pays européens, les habitants du Vieux continent choisiront des cadeaux moins chers, moins nombreux et plus utiles pour leurs proches en cette fin d’année.

Les Européens devraient réduire leur budget cadeaux, sorties et repas de 2,5% en moyenne, à 590 euros. Parmi eux, les Français font partie des plus pessimistes : près des deux tiers (62%) considèrent que leur pays est toujours en récession, et perdent confiance dans la sécurité de leur emploi. Ils affichent donc l’intention de réduire leur budget de 4%, à 605 euros.

Haro sur les sorties

Le budget sur lequel les Européens comptent faire le plus d'économies est les sorties. Ils réduiront ainsi de 6,9% leurs dépenses sur ce poste. Du côté des cadeaux, leur budget sera réduit de 4,9%, tandis qu’ils limiteront la casse côté repas de fêtes, avec une baisse évaluée à 2,2%.

En période d’économie, les Européens sont 94% à vouloir acheter "utile". 49% de parents ont par exemple l’intention d’offrir des cadeaux éducatifs à leurs enfants.

Les consommateurs sont aussi plus de huit sur dix à avoir l’intention d’offrir des cadeaux à moins de personnes. Autre tendance, le recours à des marques distributeurs, pour dépenser moins. Ainsi, ils seront 54% à comparer les prix sur Internet, dont certains achèteront des cadeaux d’occasion, alors que 22% profiteront des points de fidélité accumulés chez les distributeurs.

Autre signe de crise : les Européens souhaitent en premier lieu se faire offrir des cartes cadeaux, afin de pouvoir s’acheter ce qu’ils veulent. Et 20% des cadeaux devraient être revendus en France après les fêtes.

Les Grecs au régime

Les Européens qui réduiront le plus leur budget à Noël sont les Grecs. Leurs dépenses de Noël devraient baisser de 21% cette année. Avec un budget de 410 euros, ils devancent les Irlandais (-10,6%). Les plus dépensiers sont les Luxembourgeois, qui verront leur budget augmenter de 2,4%, à 1.200 euros.

L’étude a été réalisée par le cabinet Deloitte sur 20.655 consommateurs, dans 19 pays européens.