Livret A : les dangers d'un taux à 1%

  • A
  • A
Livret A : les dangers d'un taux à 1%
@ AFP
Partagez sur :

DÉCRYPTAGE - Le gouvernement a décidé de maintenir le taux du Livret A. Pourtant...

Non, le taux du Livret A ne baissera pas en dessous du seuil, déjà historiquement bas, de 1%. Selon les informations d'Europe1, c'est ce qu'a décidé le gouvernement jeudi. Sage décision ? Pas si sûr...

"Irresponsable". Avec une telle décision, le gouvernement s'oppose à la Banque de France. Jeudi matin, invité d'Europe1, Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, avait proposé un taux à 0,75%. "Rester à 1% serait totalement irresponsable", a expliqué Christian Noyer.

>> LIRE AUSSI - Épargnants, faut-il fuir le Livret A ?

Si l'on suit la méthode de calcul indicative, qui se base en grande partie sur l'inflation, le taux devrait en effet être rabaissé à 0,25%. Car l'inflation est à un niveau proche de zéro aujourd'hui. "0,75% c'est rentable" pour l'épargnant. Car comme l'inflation n'augmente pas ou peu, contrairement à d'habitude, 0,75% est "un gain de pouvoir d'achat de l'épargne qu'on a rarement vu". Comme l'inflation est basse, avec 0,75%, les épargnant "perdrait moins que prévu. C'est une illusion monétaire de dire que la rémunération baisse, même si le taux baisse", avait appuyé jeudi Didier Davydoff; le directeur de l'Observatoire de l'épargne européenne.



Cela plombe l'investissement. À 1%, "les conséquences seraient graves", martelait jeudi matin Christian Noyer. Pourquoi des mots aussi lourds ? Lorsqu'un épargnant est rémunéré sur son livret A, c'est la banque qui lui verse de l'argent. Or, c'est autant d'argent que les banques n'investiront pas dans l'économie, et notamment dans les PME et le logement social, les deux destinataires des investissements que font les banques avec l'argent placé en Livret A.

>> LIRE AUSSI - Le Livret A toujours boudé par les Français

"Nous avons besoin de dynamiser la croissance et l'emploi : pour cela, il faut baisser le coût du financement de l'économie. Le livret A, c'est le financement du logement social, des PME, beaucoup de financements de l'économie sont indexés dessus", insistait encore Christian Noyer.



La Banque de France propose un livret A à 0,75%par Europe1fr

Baisser aussi les autres produits d'épargne ? En ces temps de croissance atone et d'inflation au plus bas, il ne fait donc pas bon d'avoir une épargne aussi rémunératrice. D'autant que plus un taux est élevé, plus les Français sont tentés d'épargner, et moins ils le sont de consommer.

Cela implique que les Français ne se ruent pas vers d'autres placements trop rentables. Selon Christian Noyer, les banques devraient également baisser le taux de rendement de l'Assurance vie, le placement préféré des Français. "L'assurance vie est un produit investi en obligations. Les établissements achètent des obligations du trésor qui rapportent 0,7% : on ne peut pas indéfiniment rémunérer à 2,5%. Il y a trop de risques. Je leur dis : n'attendez pas, alignez vite sur le rendement ce que vous investissez le plus vite possible."

Pour Christian Noyer, 0,75% est donc un "juste équilibre". Le gouvernement, soucieux de préserver le pouvoir d'achat des épargnants, n'est pas de cet avis.