Gare au prix du carburant sur l’autoroute

  • A
  • A
Gare au prix du carburant sur l’autoroute
Sur l'autoroute, les prix de l'essence sont bien plus élevés que sur le reste du territoire.@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU - Selon une enquête de l’association de consommateurs CLCV, même sur l’autoroute, il faut bien choisir l’endroit où on veut faire le plein.

L’INFO. L’essence est plus chère sur l’autoroute que partout ailleurs, on s’en doutait. Une enquête de la CLCV, diffusée en exclusivité par Europe 1 vient néanmoins confirmer l’idée. Selon l’association de consommateurs, le prix de l’essence dans les stations sur autoroute est beaucoup plus élevé que partout ailleurs. Pire, même sur les grandes voies qui mènent au soleil, il faut bien choisir son enseigne parce que les différences sont importantes.

>> LIRE AUSSI - Autoroutes : les mauvais réflexes des Français

Le constat. Selon l’enquête de la CLCV, la différence de prix entre un litre de gazole acheté sur autoroute et le même litre pris dans une station de grande surface, par exemple, dépasse en moyenne les 12 centimes le litre. Concrètement, sur un plein de 50 litres, le consommateur dépense donc six euros de plus s’il est sur l’autoroute.

Les stations service les plus chères sont aussi celles qui sont les plus nombreuses sur le réseau, notamment celles des pétroliers, Agip, BP et Total. A l'autre bout de la chaîne, les stations de grandes surfaces présentes sur autoroute, comme Auchan ou Intermarché, sont proches des tarifs pratiqués hors réseau autoroutier.



Des prix logiques. Si ces prix peuvent paraître exorbitants, ils ont une explication. La première, avancée principalement par les distributeurs, est celle des loyés payés aux stations d’autoroute pour exploiter la zone. “En l’absence de données publiques, l’argument n’est pas vérifiable, mais on peut lui accorder une crédibilité”, note la CLCV. “Le cas échéant, l’Etat, régulateur des autoroutes, devrait d’ailleurs se pencher sur ces loyers qui sont in fine payés sur le prix du carburant”.

>> LIRE AUSSI - Vacances : où gonfler ses pneus ?

Autre élément d’explication, les marques pétrolières ont longtemps bénéficié de l’absence de concurrence de la part d’autres acteurs. Ce n’est que récemment que les marques de distributeurs se sont lancées dans les stations essence autoroutières. Le nombre de stations dont ces derniers disposent est encore trop faible pour que la concurrence soit vraiment effective.

Enfin, le fait que les automobilistes soient “captifs” des autoroutes n’est pas sans jouer sur les prix élevés de l’essence sur les autoroutes. “Un automobiliste va rarement sortir de l’autoroute pour chercher une station peu chère”, souligne l’enquête de l’association de consommateurs. Conscient de ce fait, les stations essences peuvent donc s’entendre sur les prix et donc appliquer une hausse que payera le consommateur, selon la CLCV.

>> LIRE AUSSI - Nouvelle hausse de la mortalité routière en juin

Eviter les départements enclavés. Et si un départ précipité n’a pas permis au conducteur de faire le plein, mieux vaut éviter de s’arrêter dans les départements les plus enclavés et donc ceux qui disposent d’un plus faible nombre de stations. C’est dans ces régions que les prix sont les plus élevés A fuir : la Meuse, la Marne, la Loire, la Corrèze ou les départements de Franche-Comté. A l’inverse, il faut essayer de privilégier les départements où il y a beaucoup de touristes, beaucoup d'autoroutes et beaucoup d'habitants à l'année. C'est là que les prix seront les moins élevés, comme dans le Morbihan, la Gironde ou la région parisienne.