Sous la pression, le Bon Coin revoit ses tarifs

  • A
  • A
Sous la pression, le Bon Coin revoit ses tarifs
@ DR
Partagez sur :

E-COMMERCE - Le leader des petites annonces en ligne recule face à la bronca de ses utilisateurs professionnels.

Le site de petites annonces LeBonCoin.fr a revu sa copie. Après avoir rendu à la fin de l'année dernière payantes les annonces publiées par les professionnels, le site internet a finalement décidé de revoir ses tarifs à la baisse. Car ce changement de règle commençait à provoquer un réel exode des commerçants professionnels : depuis l'application de cette nouvelle politique tarifaire le 27 novembre dernier, plus de 550.000 annonces de professionnels avaient disparu du site, selon un décompte de l'AFP.

>> LIRE AUSSI - Le plan de Facebook pour concurrencer Le Bon Coin

"Répondre aux messages d'alerte". "Leboncoin.fr a décidé de répondre aux messages d'alerte de certains professionnels et de modifier ses tarifs d'insertion d'annonces sur quelques catégories", indique lundi le site dans un communiqué. "Les nouveaux tarifs, adaptés pour une majorité de catégories, n'étaient pas satisfaisants pour des biens de petite valeur", reconnaît le réseau de ventes. Le huitième site le plus consulté dans l'Hexagone a donc décidé de revoir à nouveau sa grille tarifaire, qui va entrer en application cette semaine.

12.01.Argent.monnaie.piece.Euro.centime.PHILIPPE.HUGUEN.AFP.1280.640

© PHILIPPE HUGUEN/AFP

La fin de la gratuité change tout. A l’origine, LeBonCoin.fr était gratuit pour tout le monde, y compris pour les vendeurs professionnels. Mais face aux volumes de ventes de ces derniers, le site internet a décidé de rendre payant ses annonces pour les commerçants. Soit 3,60 euros par publication pour deux mois de présence sur le site, ce qui revient ainsi pour 200 annonces à débourser 4.320 euros pour une année de visibilité.

Bien trop pour de nombreux petits commerces, dont  l’activité, voire la survie, dépend du commerce en ligne. "Le Bon Coin a sauvé mon activité, mais aujourd'hui il va la couler", résumait l'écrivain Phil Marso, qui possède une librairie à Paris, Megacom-ik, dont 80% de l'activité dépend du site. Et ce dernier d’ajouter : "si je ne trouve pas de solution, je vais être obligé de fermer d'ici trois mois. Pour tenir j'ai déjà vendu mon stock de livres à Chapitre.com".

Au final, certains tarifs revus à la baisse. Face à cet exode de vendeurs provoqué par son passage au payant, LeBonCoin.fr a décidé de réduire ses tarifs pour les biens vendus dans les catégories Loisirs et Maison. Sont notamment concernés : les DVD, CD, livres, équipements et vêtements pour nourrisson, jeux, jouets, arts de la table, le linge de maison, les objets de décoration, ainsi que tout ce qui a trait au vin et à la gastronomie. Dans ces catégories, les tarifs vont donc passer de 3 euros l’annonce à une fourchette comprise entre 0,40 et 0,80 euro hors taxe.

12.01.LeBonCoin.Professionnel.boutique.DR.350.640

© DR

Mais au fait, pourquoi rendre certaines annonces payantes ? Pour gagner de l’argent, mais pas seulement. Pris d’assaut par les professionnels, LeBonCoin.fr risquait de perdre sa raison d’être, à savoir mettre en relation des particuliers. "Notre concept c'est quand même d'être un site de particuliers, qui déposent plus de 90% des annonces", a justifié Antoine Jouteau, directeur général adjoint du site Le Bon Coin. Or, selon lui, les utilisateurs non professionnels "allaient être noyés".

"Le changement concerne trois univers, ceux de la maison, du multimédia et des loisirs, et il avait déjà eu lieu dans les secteurs immobilier et automobile", avait précisé Antoine Jouteau en novembre 2014, avant d’ajouter : "cette évolution va permettre aux professionnels d'avoir des produits de plus grande valeur sur le site, par exemple dans le multimédia ils vendront un ordinateur plutôt qu'une souris ce qui leur permettra d'amortir les frais d'insertion". Mais ces derniers n’ont visiblement pas été convaincus.

>> LIRE AUSSI - Ain : un usurpateur met leur maison en vente sur LeBoncoin