Congés parental, prime de naissance : ce qui va changer en 2015

  • A
  • A
Congés parental, prime de naissance : ce qui va changer en 2015
@ maxppp
122 partages

ECONOMIE - Le gouvernement prévoit d’entamer le budget famille dans son projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

La branche famille de la Sécurité sociale va devoir se mettre au régime. C’est ce que prépare le gouvernement dans son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), présenté lundi. Si la ministre des Affaifres sociales, Marisol Touraine, n’envisage ni "déremboursement" de médicaments, ni gel des prestations familiales, elle devrait annoncer une réduction du congé parental ainsi qu’une baisse de la prime de naissance.

>> LIRE AUSSI - Le déficit de la Sécu sera plus important que prévu

Congé parental divisé en deux. Actuellement, les mères peuvent prendre jusqu’à trois ans de congé parental. Une famille sur quatre en profite. La mère peut alors interrompre totalement ou partiellement son activité professionnelle et recevoir de la Caisse d'allocations familiales 530 euros maximum chaque mois. Ce congé pourrait passer à 18 mois. Les pères, pour leur part, pourraient voir leur congé augmenter de six à 18 mois. Mais la Sécurité sociale compte sur le fait que tous ne l’utiliseront pas, c’est donc une économie à la clef. 

Prime de naissance réduite de moitié. Une famille touche aujourd’hui 923 euros pour la naissance d’un enfant. Toutes les familles ne sont cependant pas concernées par ce coup de pouce financier. La prime est conditionnée à un plafond de ressources. En 2014, pour un couple ayant deux revenus, il est fixé à 46.888 euros pour le premier enfant et à 53.984 euros pour le deuxième.

Le gouvernement envisage de diviser cette prime par deux pour la naissance d’un deuxième enfant. À la clef, c’est 200 millions d’euros d’économies espérées. La justification est toute trouvée. Lors de l’arrivée d’un deuxième enfant, le gros équipement (poussette, siège auto, table à langer) a déjà été acheté. Les parents ont donc logiquement moins de besoins financiers. 

Le détail des mesures à venir par décrets. Lors de la présentation lundi du PLFSS, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et Christian Eckert, ministre du Budget, devraient dévoiler les grandes orientations des réductions envisagées. Pour le détail, les mesures seront prises plus tard par décret.

>> LIRE AUSSI - Le congé parental pour les mères bientôt réduit de moitié ?