Piloter et être piloté sur iPhone

  • A
  • A
Piloter et être piloté sur iPhone
Partagez sur :

Un drone à piloter avec son iPhone, et une application pour surveiller ses enfants sont deux des nouveautés du CES de Las Vegas.

Le salon Consumer Electronic de Las Vegas (CES), plus grand salon mondial dédié aux nouvelles technologies, s’est tenu à Las Vegas du 7 au 10 janvier. Parmi les nombreuses innovations présentées, une application pour smartphone permettant de "fliquer" ses enfants, et un drone pilotable avec son iPhone.

Développé par la société française Parrot, ce drone se présente sous la forme d’un hélicoptère à quatre hélices, léger, en polystyrène noir. Il peut être piloté grâce à un iPhone ou un iPod Touch, et sera commercialisé courant 2010.
Il s’agit d’un jouet, qu’on s’amuse à piloter, et qui permet de recréer des jeux vidéo dans le monde réel. Grâce à l’écran de son iPhone, on pilote l’"AR.Drone" comme si on était à la place du pilote, et un système de traitement d’images, obtenues grâce aux deux petites caméras du drone, permet de donnent un effet de monde virtuel à la réalité. Les développeurs peuvent d'ailleurs créer des jeux vidéo autour de ce drone, qui, selon le président de Parrot, Henri Seydoux, permet aux enfants de jouer dehors, et donc de ne pas rester inactifs sur leur canapé. C’est ce qu’il a expliqué au micro de Patrice Thomas, envoyé spécial d’Europe 1 à Las Vegas.Les enfants pourront bientôt piloter, mais également être pilotés par des smartphones. La société Taser, créatrice du célèbre pistolet qui porte son nom, a développé une application pour smartphone, dont l’iPhone, permettant de surveiller les communications de ses enfants, également présentée au salon de Las Vegas.

Baptisée "Mobile Protector", elle permet de prendre le contrôle du téléphone portable de ses enfants. Grâce à un tableau de bord, qui apparaît sur le téléphone ou l'ordinateur des parents, une alarme se déclenche à chaque fois qu’un numéro inconnu appelle l’enfant. Le parent peut alors, s’il le souhaite, bloquer un appel, ou y répondre lui-même. Il a également la possibilité de passer en revue les textos, courriels, photos et vidéos reçues par son enfant.

Un parent peut aussi faire en sorte que le téléphone de son enfant ne fonctionne pas quand il est en cours, ou quand il est en voiture s’il a son permis. Les téléphones dotés d’un GPS peuvent apparaître sur une carte, qui indique aux parents où se trouve leur enfant. Une application digne de "Big brother" qui fera son apparition aux Etats-Unis dès l’été 2010, et qui nécessitera un abonnement.