Pièce montée contre publicité

  • A
  • A
Pièce montée contre publicité
@ Julie et Jeff
Partagez sur :

Un couple d’Eure-et-Loir s’est inspiré des Etats-Unis pour préparer un mariage sponsorisé.

Le concept nous vient tout droit des Etats-Unis. Le premier mariage sponsorisé a été célébré le 19 septembre dernier en France. Le deuxième, celui de Jeff et Julie, c’est pour le 12 juin prochain. Le principe est simple : décorateurs, créateurs et traiteurs offrent des prestations en échange d’une publicité gratuite comme pendant le mariage de Tony Parker et Eva Longoria, des stars qui font vendre. Petite différence, Jeff et Julie sont, eux, de parfaits inconnus.

Le mariage de Jeff et Julie

En préparant leur mariage, Jeff et Julie se rendent compte que leur budget dépasse les 15.000 euros. Avec l’arrivée en calèche, le parterre de fleurs ou encore le feu d’artifice, vendre leur voiture à 5.700 euros ne suffira pas à couvrir les frais. Le couple refuse de s’endetter pour l’occasion. Mais Julie n’en démord pas : ce sera un mariage de princesse.

Sur Internet, elle tombe sur le mariage sponsorisé de Natacha et Vincent, le premier en France. Leur blog affiche les photos de la cérémonie : une robe somptueuse et un maquillage de star. Convaincue, Julie commence à démarcher.

Résultat : en un an 40 sponsors réunis et 10.000 euros d’économisés. Robe, calèche, cabaret et déco sont offerts contre un lien sur leur blog et une promesse de publicité le jour J.

Pas d’étiquette sur la robe ni de banderole devant le buffet :

L’opération est plus subtile. Tous les sponsors et les médias sont invités pour le vin d’honneur. Un petit "salon du mariage" est même prévu pour que les commerçants se fassent "des contacts". Et si Julie promet que les invités pourront choisir d’être filmés ou non pendant la cérémonie, tous repartiront quand même avec une pochette surprise remplie de cartes visite.

Une bonne affaire pour les sponsors

Les sponsors y trouvent leur intérêt. La décoratrice, Bénédicte Dupuis, a participé au premier mariage : "Mon chiffre d’affaire a bien augmenté. Entre 15 et 20%". Alors quand Julie vient la voir, elle dit "oui" pour la deuxième fois et lui offre une déco de ballons : valeur 450 euros.

Pour les créateurs de la robe, l’intérêt est de faire connaître leur petite boutique installée depuis cinq ans. Ils offrent la robe à 800 euros. Un peu sceptiques au début, Julie a su les convaincre : coups de téléphone, prospectus, un dossier de presse très "professionnel". Et son arme la plus efficace : le blog avec 17 000 connexions en un an et une centaine de visites par jour.

Jeff et Julie espèrent encore faire baisser la note : près de 4.000 euros restent encore à leur charge. A un mois de la cérémonie, il ne leur reste plus qu’à trouver un sponsor pour le vin et leur voyage de noces dans les îles.