Pénurie : un pic de pannes sèches

  • A
  • A
Pénurie : un pic de pannes sèches
@ MAXPPP
Partagez sur :

Au plus fort de la pénurie d'essence, les assureurs ont enregistré une hausse des pannes sèches.

Stations-service à sec, files d’attente interminables aux pompes et embouteillages monstres : tel a été le quotidien des automobilistes lors des pires journées de la pénurie de carburants. Les 18 et 19 octobre derniers, nombreux sont ceux qui sont tombés en panne sèche. C’est en tout cas ce qu’a constaté la plateforme d’Inter Mutuelles Assistance France (IMA) qui couvre les véhicules notamment de la Macif, de la MAIF et de la MatMut.

15 fois plus d'interventions

En début de semaine dernière, le nombre de dépannages a ainsi considérablement grimpé. "Nous avons comptabilisé 250 interventions pour des clients en panne sèche. Habituellement, nous traitons entre 15 et 20 dossiers pour une journée moyenne", a assuré le Francis Mathieu, directeur assistance de l’IMA.

C’est en région parisienne et dans l’ouest de la France qu’il a fallu dépanner le plus d’automobilistes. Des dépannages qui n’ont pas pu satisfaire 100% des clients. "Souvent ils attendaient qu’on les aide en les alimentant en carburant. Mais quelque fois ça n’a pas été possible parce que nos prestataires eux-mêmes étaient en pénurie de carburant", a raconté Francis Mathieu.

"Une situation quasiment normale"

La situation est peu à peu rentrée dans l’ordre, à en croire l’IMA. Car "depuis vendredi dernier, on est revenu à une situation quasiment normale en nombre de traitement de dossier", a assuré Francis Mathieu.