Paiements en liquide : 300 euros, pas plus !

  • A
  • A
Paiements en liquide : 300 euros, pas plus !
@ REUTERS
Partagez sur :

ARGENT - L'Etat a décidé de limiter certains paiements en liquide à 300 euros pour lutter contre le blanchiment d’argent.

L’Etat a décidé d’accroître sa lutte contre le blanchiment d’argent. Depuis le 1er septembre, les paiements en liquide auprès des organismes publics dépassant les 300 euros sont interdits. Jusqu’à aujourd'hui, la limite était fixée à 3.000 euros. 

Êtes-vous concerné ? Ce sont les sommes versées auprès d’organismes publics qui sont visées par cette mesure. Si vous payez en liquide votre loyer auprès d’un office HLM, vos impôts ou vos amendes, vous ne pourrez désormais dépasser les 300 euros par jour. 

Qui ça gêne ? L’objectif de l’Etat est de lutter contre le blanchiment d’argent, autrement dit le recyclage de l’argent sale, issu de commerces illégaux. L’abaissement du seuil de 3.000 à 300 euros est assez important pour mettre des bâtons dans les roues des délinquants.

Mais cette mesure gêne aussi les locataires HLM. Ils sont 8% à payer en liquide pour un loyer moyen de 368 euros par mois. La raison ? C’est un choix ou c’est parce qu’ils sont en "exclusion bancaire", c’est-à-dire qu’ils n’ont plus accès aux services bancaires (comptes, chéquier, carte de paiement). La Banque de France peut leur venir en aide en appliquant un "droit au compte ". Elle désigne une banque qui sera obligée de leur proposer ses services. 

>> LIRE AUSSI - Les banques abusent (encore) de frais punitifs.