Mieux vaut acheter du pastis en Alsace qu'à Marseille

  • A
  • A
Mieux vaut acheter du pastis en Alsace qu'à Marseille
@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Selon une étude, acheter les produits locaux dans leur région n'est pas le plus rentable.

"Mieux vaut acheter son pastis au pays de la choucroute", écrit vendredi le Parisien, qui révèle une enquête du site Monsieurdrive.com. L'étude aboutit à une conclusion déstabilisante : il n'est pas rentable d'acheter une spécialité "locale" dans sa région d'origine.

Le jeu de l'offre et la demande. Prenez le pastis par exemple. Un litre de ce breuvage à l'anis alcoolisé, qui fait la fierté des Provençaux, coûte en moyenne 17,29 euros en Alsace, contre 17,55 en Paca, sa région d'origine. Dans certains endroits hors Paca, on trouve même le litre à un prix de 13,30 euros. La raison ? "Cette boisson doit être surconsommée en Paca. Les distributeurs savent qu'il y aura de la demande, alors ils n'hésitent certainement pas à relever les prix", avance Karine Brana, la présidente de Monsieurdrive.com.

En outre, même si le produit est fabriqué dans sa région d'origine, il peut être stocké ou affiné dans une autre région. Il n'y a donc pas forcément d'économie dans les transports.  

Seule exception : le maroilles. La quasi-totalité des produits testés font l'objet du même constat : le cassoulet le moins cher n'est pas dans le Languedoc-Roussillon, la galette bretonne la plus attractive se dénichera en Lorraine et les Pays-de-la-Loire proposent le reblochon le moins onéreux. Seule exception : le maroilles le moins cher se trouvera bien dans le Nord-Pas-de-Calais.

>> LIRE AUSSI - Comment mettre du "local" dans les cantines ?

>> LIRE AUSSI - Le Camembert de Camembert fait saliver les repreneurs

>> LIRE AUSSI - Viande, boissons, incruste : la folle journée de Manuel Valls au salon de l’Agriculture