Les vins à mettre dans votre cave

  • A
  • A
Les vins à mettre dans votre cave
@ MAXPPP
Partagez sur :

La saison des foires aux vins débute. Europe1.fr vous indique quels vins acheter.

La rentrée des classes sonne également l’heure des foires aux vins dans les enseignes de supermarché. Très attendues par les oenophiles, elles leur permettent de renflouer leurs caves pour des dégustations dans l’année ou une décennie plus tard. Globalement, en fonction des magasins, elles se déroulent de début septembre jusqu’à la mi-octobre.

Mieux vaut se munir d’un guide spécialisé avant de faire une foire, au risque d’être perdu devant la diversité impressionnante de bouteilles entreposées, selon François Bachelot, directeur éditorial du Guide Hachette des vins. Voici quelques conseils pour ne pas louper les bonnes bouteilles.

Collectionneurs, place aux vins de garde

Oenophiles avertis, mieux vaut vous tourner vers les vins de garde. Cette année, de grands crus de Bordeaux du millésime 2007 sont à découvrir. "Dans un millésime qualifié de délicat ou difficile, ces vins apportent assez de fraîcheur", explique François Bachelot à Europe1.fr. A ne pas oublier les millésimes 2008, "plus ronds et plus gourmands". Ces bouteilles peuvent être conservées entre 5 à 10 ans. Elles sont plus abordables (entre 30 et 50 euros la bouteille) que les millésimes 2009 qui arriveront sur le marché à partir de l’an prochain et encensés par la critique.

Les collectionneurs ont rendez-vous également avec les grands crus de Bourgogne, de 2008. "Ils sont assez intéressants, plein de fraîcheur et avec une acidité un peu élevée, ce qui leur permet d’être encavés pendant 5 années", relève le directeur éditorial du Guide Hachette des vins.

Découvertes pour les amateurs

Friands de vin, la foire aux vins pourra vous pousser à poursuivre votre curiosité via des vins de gastronomie, tel le fameux vin jaune du Jura. Le millésime à acheter cette année est le 2003, puisqu’il faut six ans d’élevage pour ce vin qui "demande une petite éducation", d’après François Bachelot, et qui se garde jusqu’à 100 ans.

Autre vin de montagne à découvrir : un vin rouge de Savoie. Réalisé à partir d’un cépage, la mondeuse, ce vin a pour spécificité d’être "épicé, un peu poivré et fruité", rapporte-t-il. A déguster également, les "très belles cuvées" du Languedoc et notamment les terroirs comme celui du Pic Saint-Loup.

Comptez près de 30 euros pour le vin jaune, 10 euros pour le vin de Savoie rouge et moins de 10 euros pour celui du Languedoc.

Que du plaisir pour les néophytes

Ceux qui n’y connaissent rien en vin vont pouvoir déguster de bonnes bouteilles de Beaujolais. "Le millésime 2009 est très, très beau. Très gourmand, rond, facile à boire : c’est une bonne façon de découvrir le vin", affirme François Bachelot. Et qui est totalement différent du si célèbre Beaujolais nouveau. Autre conseil : le Muscadet. "Ce n’est pas un vin de comptoir, mais bien un blanc de plaisir", précise le spécialiste.

Pour une bouteille, de l’un ou de l’autre, comptez entre 5 et 8 euros.

Les femmes, un goût plus sucré

La gente féminine ne cache pas sa préférence pour des vins liquoreux. La foire aux vins sera l’occasion de déguster des Bordeaux millésime 2007, tels qu’un classique Sauterne (20 euros minimum) ou un de ses voisins comme le Loupiac (10 euros). L’Alsace obtient également les faveurs de François Bachelot, pour qui le millésime 2007 des Vendanges tardives est "très beau". Autre dégustation recommandée : les liquoreux du sud-ouest, tels que le Monbazillac ou Jurançon (entre 10 et 15 euros).

Côté bulles, le champagne rosé devrait avoir les faveurs des femmes (entre 10 et 15 euros) ou alors le Crémant (moins de 10 euros), qui est "au niveau qualitatif plus que bon", tient à rassurer François Bachelot.

Retrouvez toutes les références des derniers millésimes en bouteilles, les bonnes adresses de restaurants et bars à vin, dans le Guide Hachette des vins 2011 en rayon depuis mercredi.