Les restaurants attirent moins

  • A
  • A
Les restaurants attirent moins
@ Reuters
Partagez sur :

Leur fréquentation recule de 1,2%, malgré la baisse de la TVA.

Le chiffre d’affaire de la restauration a reculé de 1,8% en moyenne en 2009, une baisse qui concerne à la fois la restauration rapide et la restauration à table. La baisse de la TVA au 1er juillet n'a permis qu'un ralentissement de la baisse, selon le dernier panel de consommateurs Crest publié lundi et réalisé par le cabinet d’études et de marketing NPD.

Basé sur l'interrogation de 12.000 personnes par mois sur leur consommation alimentaire hors domicile, ce baromètre indique une fréquentation en baisse de 1,2% en 2009 par rapport à 2008. La restauration à table est plus touchée, avec une baisse de la fréquentation de 4,2%, contre 0,1% pour la restauration rapide.

Pour Christine Tartanson, directrice des études sur la restauration pour NPD group, "c'est la pire année" :

Le prix moyen d’un repas est aussi en baisse : les consommateurs consacrent en moyenne environ 4,40 euros en restauration rapide et 12 euros en restauration à table.

La baisse de la TVA a peu limité la casse

Cette étude montre que la baisse de la TVA n’a que faiblement limité la baisse de fréquentation. Pour la restauration à table, la baisse était de 5,6% au premier semestre et s'est limitée à 2,8% au second. La restauration rapide a en revanche pu rebondir un peu, avec une fréquentation passant de -0,4% au premier semestre à un petit +0,1% au second.

La baisse de la TVA n'a "pas encore permis d'inverser la tendance" de diminution de fréquentation des restaurants, souligne Christine Tartanson. D’autant que celle-ci ne s’est appliquée que sur un nombre limité de plats, pas forcément les plus prisés.

Autre enseignement de ce baromètre : le développement de la restauration rapide représente 73,3% des repas pris en dehors du domicile.