Les précautions à prendre avec sa CB

  • A
  • A
Les précautions à prendre avec sa CB
@ MAXPPP
Partagez sur :

En cette période estivale, les utilisateurs de carte bancaire doivent redoubler de vigilance.

Dans l’hexagone ou à l’étranger, sur internet ou chez un commerçant, la fraude à la carte bancaire est partout. Elle a légèrement augmenté en 2009 pour s'établir à 0,072% des transactions, ce qui représente un montant de 342 millions d'euros. En 2008, elle représentait 320 millions d'euros. Alors que les paiements sur internet ne représentent que 7% des transactions nationales, ils comptent désormais pour 57% du montant de la fraude. En cette période estivale, alors que la CB est beaucoup sollicitée, petite revue des erreurs à ne pas faire.

Au distributeur

Le skimming est la fraude à la carte bancaire la plus répandue. Les escrocs placent un dispositif sur les distributeurs automatiques de billets (DAB) leur permettant de copier la bande magnétique de la carte et récupérer le code secret. En cas de doute sur la fente d’introduction de la carte ou sur le distributeur, signalez-le à l’agence bancaire et n’hésitez pas à changer de DAB.

Tous les distributeurs demandent de taper son code discrètement. Néanmoins, les fraudeurs utilisent des moyens pour détourner l’attention. Ainsi la technique du vol à la pétition consiste à demander une signature au moment du retrait, les fraudeurs récupèrent alors l’argent.

Chez un commerçant et dans la rue

Ne quittez pas des yeux votre carte chez un commerçant. Certains fraudeurs gardent votre CB et vous en rendent une similaire.
Ne facilitez pas le travail des pickpockets, il ne faut jamais noter sur un papier le mot de passe d’une carte bancaire et encore moins le conserver dans son étui.

Sur internet

Si elle reste marginale par rapport aux volumes des transactions, la fraude se développe sur internet. Un site sécurisé se reconnaît à la présence d’un cadenas dans le coin droit de la fenêtre, son adresse commence par https et au moment de régler, le cryptogramme est demandé. Il faut se déconnecter après une opération, effacer l’historique du navigateur et ne pas sauvegarder ses codes d’accès; et tout particulièrement dans les cybercafés.

Le phishing. Ne donnez pas vos coordonnées bancaires même si un mail émanant d’un organisme crédible, comme le FISC ou la Caisse nationale d’assurance maladie, vous les demande. Personne n’est habilité à vous les demander, ni votre banque, ni même les services de police ou d’assurance. Les faussaires du net créent souvent des faux sites qui induisent en erreur.

Ne croyez pas non plus gagner le jackpot quand un mail vous annonce que vous avez été choisi pour un héritage ou vous demande de servir d'intermédiaire pour des transactions internationales. Ça ne fonctionne jamais alors n’envoyez pas coordonnées bancaires.

Faire opposition

Il faut conserver les tickets de caisse et relevés de compte bancaires. Vous avez 70 jours pour déposer une réclamation écrite. Ayez toujours sur vous le numéro de téléphone du centre d’opposition de votre banque. Appelez à défaut le numéro interbancaire : 0 892 705 705.