Etrennes aux gardiens d'immeubles : le mode d'emploi

  • A
  • A
Etrennes aux gardiens d'immeubles : le mode d'emploi
@ PHILIPPE DESMAZES/AFP
Partagez sur :

Alors qu'il reste encore quelques jours pour donner vos étrennes à votre gardien d'immeuble, Europe 1 vous propose un guide de bonne pratique.

C'est une tradition à laquelle les Français sont attachés : les étrennes de fin d'année. Et notamment celles destinées aux gardiens d'immeubles. Alors qu'il reste encore quelques jours pour donner vos étrennes à votre gardien d'immeuble, Europe 1 vous propose un guide de bonne pratique, pour savoir combien, ou quoi, donner.

>> LIRE AUSSI - Gare aux arnaques aux étrennes

Les étrennes, depuis quand ? Les étrennes constituent une tradition ancestrale qui remonte à l'époque romaine. Le mot étrennes proviendrait en effet du nom de la déesse romaine de la santé, nommé Strena, et qui était célébrée le 1er janvier, rapporte Wikipédia.

Il était alors convenu, pour honorer la déesse, et fêter la nouvelle année, d'offrir un présent à ses proches, mais aussi à l'empereur, peut-on lire dans l'ouvrage Étrennes religieuses pour l'an de grâce. Une tradition qui a persisté aux fils des siècles, notamment en Europe, selon les historiens. Les étrennes n'étaient alors plus destinées qu'aux proches, mais aussi et surtout, aux personnes qui rendaient des services sans être forcément bien rétribuées, indique un autre ouvrage sur la question.

Depuis le début du XXeme siècle, les étrennes sont distribuées aux gardiens d'immeuble, aux pompiers, aux facteurs, aux éboueurs, ou encore aux nounous. La tradition était particulièrement prégnante durant les Trente Glorieuses. Elle est aujourd'hui surtout respectée par les personnes plus âgées.

>> LIRE AUSSI - Du cannabis en guise d’étrennes

Les étrennes, combien ? L'usage est de donner, en théorie, 5 à 10% du montant de votre loyer. Donc, si vous payez 1.000 euros de loyer, vous pouvez donner entre 50 et 100 euros. Un gardien d'immeuble gagne en moyenne 1.000 euros par mois. Il s'agit donc pour lui d'un véritable complément de salaire, comparable à un treizième mois.

Les étrennes, ça se perd ? le constat est le plus souvent à la baisse des sommes perçues. "La conjoncture économique défavorable et la crise qui se fait sentir d'un côté, et de l'autre le fait que les étrennes appartiennent à une culture qui n'est pas celle des générations actuelles", explique Patrick Barbero, directeur du service juridique de l'Union nationale pour l'information et la défense des gardiens d'immeubles et des employés de maisons (UDGE), interrogé par le Figaro.

Le montant des étrennes données aux gardiens d'immeuble est très variable selon les quartiers :



Étrennes : "depuis des années, j'ai à peu près...par Europe1fr

Les étrennes, compensées par un cadeau ? Votre gardien préférera toujours une enveloppe à un cadeau. Certains se retrouvent avec une vingtaine de boîtes de chocolats dans leur loge. Vue leur paye peu élevée, ils préféraient donc, à la place de ça, avoir un complément de salaire.