Les déboires de l’iPhone 4

  • A
  • A
Les déboires de l’iPhone 4
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le lancement du téléphone en Nouvelle-Zélande a connu de gros problèmes d’organisation.

Après les Etats-Unis ou la France, Apple lançait vendredi son iPhone 4 dans 17 pays, dont la Nouvelle-Zélande.

Bien avant l’ouverture des magasins, de nombreux Néo-Zélandais attendaient impatiemment pour acheter ce nouveau téléphone. Sauf que la plupart d’entre eux ont dû repartir bredouille, en raison d'une très mauvaise gestion de l’organisation de la part de la marque.

Pénurie dès le premier jour

L’iPhone devait être en vente dès le matin. Mais très vite, des employés ont averti les clients que l’appareil ne serait disponible que durant l’après-midi. Quelques heures plus tard, de nouvelles files indiennes se sont donc formées devant l'entrée des magasins. Les acheteurs se sont alors vu notifier que seuls les titulaires d'un abonnement Vodafone - opérateur exclusif de l’iPhone - pourraient acheter l'appareil pour cause de pénurie.

Furieux, de nombreux acheteurs revenus les mains vides se sont plaints sur Internet. "C'est géré n'importe comment. Vodafone accuse Apple, qui renvoie la balle à Vodafone. Personne ne semble savoir ce qui se passe", a ainsi déclaré un consommateur.

Les Néo-zélandais sont d’autant plus furieux que cet incident intervient quelques semaines après le fiasco du lancement de l’iPad, Apple ayant refusé de révéler où l'appareil serait disponible.

L’iPhone 4 semble en tout cas toujours susciter le même engouement, malgré ses nombreux problèmes techniques révélés depuis sa mise en vente au début de l’été. A la mi-juillet, Apple avait reconnu des défaillances au n niveau de la réception et de l’antenne, et avait proposé d’offrir gratuitement aux possesseurs de ce téléphone une coque spéciale censée résoudre le problème.