Le gouvernement veut interdire Outox

  • A
  • A
Le gouvernement veut interdire Outox
@ OUTOX
Partagez sur :

Les effets de la boisson "anti-gueule de bois" sur le corps humains n’ont pas été suffisamment testés.

Outox fait pschitt ! Le gouvernement français a demandé vendredi l'interdiction de la commercialisation de la boisson censée accélérer la baisse du taux d'alcool dans le sang, tant que ses effets sur l'organisme n'auront pas été évalués scientifiquement.

La boisson fabriquée en Belgique et commercialisée par une société luxembourgeoise était censée être disponible à la vente vendredi en Europe, mais son site internet www.outox.com n'était pas opérationnel dans l'après-midi.

Des effets non évalués scientifiquement

Le secrétaire d'Etat chargé de la Consommation, Hervé Novelli, a annoncé avoir saisi la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), donnant ainsi satisfaction à des associations de sécurité routière ou de consommateurs inquiètes de ce lancement.

La société qui commercialise l'Outox est priée "de se mettre en conformité avec la réglementation communautaire et de ne pas commercialiser ce produit tant que sont mis en avant des effets non évalués scientifiquement sur l'organisme", selon le communiqué du gouvernement.

Un faux sentiment de sécurité

Dans ses campagnes marketing, la boisson "anti-gueule de bois" est présentée comme "accélérant la chute du taux d'alcool dans le sang" et "permettant de recouvrer plus rapidement un état normal".

"De telles mentions ne peuvent être utilisées qu'après une validation scientifique par l'Agence européenne de sécurité alimentaire, sur la base d'un dossier justifiant les effets attendus du produit", rappelle Hervé Novelli dans un communiqué.

Un accident mortel sur trois dû à l’alcool

"L'utilisation de ces produits peut induire un faux sentiment de sécurité et dissuader de limiter sa consommation d'alcool", ajoute le secrétaire d'Etat. Pour l'association Prévention Routière, "les messages de ce type, qui cherchent à exploiter la crédulité des consommateurs, sont scandaleux et irresponsables alors que l'alcool est devenu la première cause d'accidents mortels sur les routes".

Selon la Sécurité routière, l'alcool a été responsable de 972 tués et 8.324 blessés, dont 4.270 hospitalisés, sur les routes de France en 2008, soit près d'un accident mortel sur trois et un accident corporel sur dix.

REAGISSEZ - Que pensez-vous de cette boisson "anti-gueule de bois" ?