Pour Noël, le budget des Français va baisser de 30 euros

  • A
  • A
Pour Noël, le budget des Français va baisser de 30 euros
@ Maxppp
Partagez sur :

INFO E1 - Les Français devraient dépenser 518 euros pour Noël. C'est en baisse, mais dans la moyenne européenne.

518 euros, c'est en moyenne ce que prévoit de dépenser pour Noël un couple de Français avec deux enfants cette année. Un chiffre qui comprend aussi bien les cadeaux que le repas du réveillon. Et qui est en diminution de 30 euros par rapport à l'an dernier (-4,5%), selon une étude du cabinet Deloitte qu'Europe1 a pu consulter.

>> LIRE AUSSI - En novembre, les cadeaux de Noël seraient moins chers

Dans la moyenne européenne. Jusqu'à aujourd'hui, on ne rognait pas sur le budget Noel. Les fêtes sont donc bel et bien touchées par le serrage de ceinture général. Tous les postes sont en baisse, des cadeaux (-2,7%, à 303 euros) au repas (-3,3%, à 168 euros) en passant par les sorties (-17%, à 48 euros). Mais selon Stéphane Rimbeuf, en charge de l'étude pour Deloitte, la "France fait de la résistance" par rapport aux autres pays.

"Les Français vont privilégier les cadeaux aux enfants et aux conjoints. Mais ce budget reste au dessus de la moyenne européenne (488 euros), avec une diminution beaucoup moins marquée qu'en Grèce, en Espagne, en Italie ou au Portugal, qui connaissent des baisses de 6%. Cela témoigne tout de même d'un attachement à Noël et d'une volonté de gâter les proches", explique Stéphane Rimbeuf.

Les hypermarchés seront gagnants. Ce budget en baisse aura des répercussions auprès des commerçants. Les Français vont davantage rechercher le bon plan ou la promotion de dernière minute, en scrutant chaque prix dans chaque enseigne. Et le grand gagnant de Noel cette année, ca va être l'hypermarché."La moitié des cadeaux achetés en magasin seront achetés en hypermarché". L'ADN de l'hypermarché, c'est la promotion, et les Français reconnaissent ces avantages", détaille Stéphane Rimbeuf. Les achats en ligne seront, eux, pour la première fois, en recul cette année par rapport à l'an dernier.

>> Voici l'étude dans son intégralité :