INFO E1 - Le gaz va augmenter encore et encore

  • A
  • A
INFO E1 - Le gaz va augmenter encore et encore
@ maxppp
Partagez sur :

CONSOMMATION - Après plusieurs mois de baisse, le prix du gaz va augmenter en octobre et devrait poursuivre sa hausse en novembre.

Les ménages qui se chauffent au gaz ne vont pas rire cet hiver car leur facture va s'alourdir. Alors que sur les neuf premiers mois de l'année, le prix du gaz avait baissé, il va emprunter la voie inverse en octobre et sans doute en novembre, selon les infos d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Electricité : la France menacée de pénurie dès 2015

+6,3% cet automne. Le Figaro l'avait annoncé début septembre, le prix du gaz va prendre +3,9% au 1er octobre. Et en novembre, 7,9 millions de foyers devraient probablement supporter une nouvelle augmentation de 2,4%. Le total de cette hausse annulerait la baisse non stop que le prix du gaz a connu de janvier à septembre (-6,7%).

La crise ukrainienne affole les marchés. Le prix auquel s'échange le gaz sur le marché international est actuellement en hausse pour deux raisons. Comme chaque année avant l'hiver, les marchés anticipent la hausse de la demande en gaz des ménages pour se chauffer. Il faut ajouter à cela la crise ukrainienne où couve une possible guerre du gaz. Depuis juin, la Russie a arrêté de livrer son gaz à l'Ukraine et a déjà menacé de faire de même avec l'Europe. 

La conséquence d’une nouvelle règle. En juillet, les pouvoirs publics ont demandé à changer les règles de calcul du prix du gaz. Jusque là, les prix du marché entrait à hauteur de 45% dans le tarif présenté au consommateur. Désormais, ça sera à 60%. En cas de baisse des prix sur les marchés, c’est une bonne nouvelle pour les ménages mais en cas de hausse comme actuellement, la facture s'alourdit.

Clause de sauvegarde. À priori, les prix devraient se stabiliser à partir de décembre. Mais si ce n'est pas le cas, le gouvernement pourra utiliser une clause de sauvegarde qui lui permet de s'opposer à une augmentation exceptionnelle, afin qu'elle soitétalée sur les mois qui suivent. Entrée en vigueur il y a deux ans, cette clause n'a jamais été utilisée.

>> LIRE AUSSI - Le gaz russe, c'est quoi ?