Essence : ruée aux pompes dans les DOM

  • A
  • A
Essence : ruée aux pompes dans les DOM
L'appel de l'intersyndicale des gérants des stations-service des départements d'outre-mer à une "fermeture illimitée" à partir de mercredi minuit a provoqué une ruée vers les pompes.@ MaxPPP
Partagez sur :

L'appel de l'intersyndicale des gérants des stations-service des départements d'outre-mer à une "fermeture illimitée" à partir de mercredi minuit a provoqué mardi une ruée des automobilistes ultramarins vers les pompes.

L'appel de l'intersyndicale des gérants des stations-service des départements d'outre-mer à une "fermeture illimitée" à partir de mercredi minuit a provoqué mardi une ruée des automobilistes ultramarins vers les pompes, ont constaté des correspondants de l'AFP. L'intersyndicale a annoncé cette mesure radicale depuis Paris en milieu d'après-midi, après avoir claqué la porte des négociations avec le gouvernement sur les arrêtés de méthode des décrets Lurel de régulation des carburants, et afin de peser sur la suite des discussions.

A La Réunion, où la nouvelle est tombée dans la soirée, les stations encore ouvertes ont connu une affluence quasi immédiate. les cuves étaient vides dans certaines d'entre elles. Dans les Antilles-Guyane où le décalage horaire a permis une diffusion de la nouvelle aux journaux de la mi-journée, les stations service ont été prises d'assaut, parfois même avant, le bouche à oreille ayant vite fonctionné.

De très longues files d'attente se sont formées dès la fin de matinée en Guadeloupe, entraînant en cascade d'importants embouteillages. En Guyane, il fallait déjà attendre jusqu'à 2 heures dans certaines stations de Cayenne et de sa périphérie.

>> A LIRE AUSSI : Il y a un an : un accord trouvé à La Réunion