Énergies : le prix du gaz va diminuer de 1,6%

  • A
  • A
Énergies : le prix du gaz va diminuer de 1,6%
@ MAXPPP
Partagez sur :

CONSO - La baisse des tarifs réglementés du gaz devrait se poursuivre en juin.

Le chiffre. C'est une bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des ménages se chauffant au gaz : les prix réglementés du gaz devrait baisser de 1,6 à 1,7% en juin, selon les informations du Figaro. Ce qu'a confirmé Manuel Valls dimanche soir. Cette baisse des tarifs n'est pas une première puisqu'ils n'ont cessé de reculer depuis le mois de mars. Mais le mois dernier, le repli avait été contrebalancé par l'entrée en vigueur de la nouvelle taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) et les prix taxes comprises étaient restés stables.

Valls confirme. "Grâce à des mécanismes mis en place par le gouvernement depuis 2012, il y a une baisse déjà de 3,8% depuis un an du prix du gaz. Cette baisse va se poursuivre au mois de mai et au mois de juin, autour de 1%", a déclaré le Premier ministre lors du 20 heures de TF1.

03.09.Bandeau.argent.taxe.impot.e1default.460.120

Déjà en baisse au mois de mai. Les tarifs réglementés du gaz (hors taxes) ont ainsi baissé en moyenne de 0,76% depuis le 1er mai. Pour les foyers chauffés au gaz, le baisse est de 0,7%. Elle de 0,3% pour ceux qui n'utilisent le gaz que pour la cuisson, et de 0,4% pour ceux qui en font un double usage (cuisson et eau chaude), a précisé la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Ces tarifs encadrés par l'Etat concernent les quelque 8,1 millions de foyers restés fidèles aux tarifs réglementés proposés par l'opérateur historique GDF Suez et des régies locales, sur un total d'environ 11 millions de ménages français abonnés au gaz.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

POLITIQUE - Tarifs d’EDF : Royal laisse les experts sceptiques

INFO - Electricité : vers une hausse de 40 euros

ENERGIE - Les fournisseurs alternatifs en guerre contre les tarifs réglementés

MÉTÉO - L’hiver doux allège la facture des Français

VERDICT - Gaz, électricité : le changement, c'est payant ?