Électricité : une coupure menace 600.000 foyers d'ici samedi

  • A
  • A
Électricité : une coupure menace 600.000 foyers d'ici samedi
@ MAXPPP
Partagez sur :

ENQUÊTE E1 - La trêve hivernale, désormais étendue au gaz et à l’électricité, se termine samedi. Certains ne pourront plus se chauffer.

L’info. La trêve hivernale prend fin samedi 15 mars, date à laquelle 600.000 foyers risquent de se voir couper l’électricité et le gaz, selon un décompte de la CGT. Tous les fournisseurs d’énergie ont déjà établi la liste de leurs "mauvais clients".

La trêve hivernale est désormais aussi énergétique. Pour la première fois, la trêve hivernale s’appliquait cette année aux énergies nécessaires pour se chauffer. En clair, entre le 1er novembre et le 15 mars, les fournisseurs d’énergie ne pouvaient pas couper l’électricité ou le gaz à leur client ayant accumulé les impayés.

09.03.Bandeau.EDF.electricite.e1default.930.220

Les procédures sont déjà prêtes. Cette trêve "énergétique" touchant à sa fin samedi, les fournisseurs d’électricité et de gaz se préparent déjà. EDF, GDF et autres Direct Energie ont déjà envoyé le nom des clients concernés. L’ opération a donc été préparée très en amont, et pour cause : alors qu’avant les coupures pour impayé s’étalaient sur toute l’année, elles ont cette fois-ci été interrompues pendant cinq mois. Avec, à la clef, des impayés qui se sont accumulés et des coupures de masse en perspective.

Des intérimaires recrutés pour ces coupures. Pour ne pas perdre de temps, et donc d’argent, les fournisseurs d’électricité et de gaz mettent donc une pression énorme sur ERDF et GRDF, les deux services publics chargés du réseau, et donc de réaliser les coupures. Ces derniers organisent leurs équipes en ce moment et ont même prévu de faire appel à des intérimaires qu'il va falloir former.

09.03.Bandeau.compteur.electrique.electricite.EDF.e1default.930.220

Des coupures en pleine municipales. Les maires voient d'un très mauvais œil ces coupures de gaz et d’électricité qui se compteraient en centaines de milliers. Surtout pendant les élections municipales. D’autant que certaines communes redoutent que les coupures se fassent de manière groupée par quartiers, avec des risques de tensions dans les quartiers difficiles.

Un sujet tellement sensible que des négociations sont en cours pour demander aux deux principaux fournisseurs, EDF et GDF, de reporter la fin de la trêve des coupures aux 31 mars, comme pour les expulsions locatives. C'est à dire après les municipales.

&&&, à lire aussi

RALLONGE - La trêve hivernale des expulsions prolongée jusqu'au 31 mars

LA REFORME - EDF et GDF font aussi la "trêve" cet hiver

CONSO - Votre chauffage vous coûte plus de 1.000 euros par an

CONSO - Bien gérer son chauffage à la maison