Du halal à toutes les sauces

  • A
  • A
Du halal à toutes les sauces
@ MAXPPP
Partagez sur :

Internet propose tous les produits possibles en version halal, même les plus exotiques.

Depuis le lancement en juillet 2009 de spots publicitaires pour la marque Zakia Halal (filiale du groupe Panzani), le Halal s’impose lentement mais sûrement dans les rayons. Si tous les supermarchés ne proposent pas de produits dédiés aux Musulmans pratiquants, sur Internet il est désormais possible de trouver tout ce que l’on veut, des bonbons jusqu’au sex-shop.

Les chaînes de supermarché ont compris que le halal constitue un marché non négligeable, malgré l’absence de chiffres établis. Ce marché pourrait représenter environ 5 milliard d’euros en 2010, selon Abbas Bendali, directeur de l’institut d’étude Solis.

Multiplication de l’offre

C’est pourquoi, le groupe Casino a lancé en 2009 la gamme de produit Wassila. Dans le même temps, les géants de l’agro-alimentaire Nestlé ou Unilever s’y sont mis, à travers les marques Knorr ou Maggi, tout comme Fleury Michon et Herta.

Tous ces produits sont disponibles en magasin mais aussi en ligne, sur les e-shop Sabil ou encore Halshop. Le premier propose de manière austère une gamme de produits classiques et austère, tandis que le second se veut plus moderne et propose même de l’energy drink.

Des bonbons aux cosmétiques

L’offre la plus classique concerne la viande, mais tout produit intégrant du porc dans sa recette est concerné. Sur les sites comme Halal-passion, on trouve donc depuis peu des bonbons sans gélatine de porc, comme ceux de la marque Jeli Bon, mais aussi du cassoulet, de la choucroute et même du foie-gras : des produits qu’il n’est pas toujours facile de trouver dans les commerces.

Les fabricants de cosmétiques, qui peuvent contenir de l’alcool et des graisses animales, s’y mettent également. Jamal, Saaf, One Pure ou encore Sahfee font partie des marques spécialisés.

Du halal inattendu

Le halal concerne essentiellement l’alimentation. Mais le concept s’est élargi depuis peu à d’autres domaines, souvent inattendu. Le site Muslima, fondé en Australie, se veut par exemple le Meetic des musulmans pratiquants.

Mais certains vont même plus loin. Le 20 mars dernier, un Néerlando-Marocain de 29 ans, Abdelaziz Aouragh, lançait ce qu’il considère comme le premier sex-shop halal conforme aux enseignements du Coran : El Asira.

Un site qui se révèle au final très prude en comparaison de ses concurrents, mais la seule étiquette halal a créé un énorme buzz sur les forums spécialisés. Car le halal fait parler de lui et fait vendre. Mais le problème de la certification, pas toujours conforme, demeure, comme le regrettent de nombreuses associations.

REAGISSEZ - Consommer halal est-il devenu plus facile ?