Des nouveaux compteurs un peu trop chers

  • A
  • A
Des nouveaux compteurs un peu trop chers
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les usagers d’EDF pourraient avoir à débourser 230 euros pour des compteurs électriques.

Vieux compteur bleu ou modèle plus récent et électronique. Ils ont tous vocation à disparaitre. Une directive européenne prévoit l'installation d'ici à 2020 chez au moins 80% des usagers de compteurs d'électricité dits "intelligents". L’objectif est de faciliter la mise en place de tarifs différenciés en fonction des modes de consommation, d’améliorer la concurrence et de favoriser des économies d'énergie.

Le hic, c’est que l’addition pourrait s’avérer beaucoup plus salée que prévu. Elle pourrait atteindre 8 à 9 milliards d'euros, financés par les usagers, selon la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR). ErDF avait dans un premier temps estimé ce coût à 4 à 5 milliards d'euros. Il l’a revu mardi et annoncé une fourchette de 4,2 à 8,4 milliards d'euros.

230 euros par abonné

La facture pourrait atteindre 230 euros par abonné EDF, a calculé Le Parisien. Sans confirmer ce coût, le ministre de l'Energie Jean-Louis Borloo a rappelé sur Canal + mardi qu'il serait bien supporté par les usagers. "C'est comme quand vous faites des travaux pour faire des économies d'énergie. Vous me demandez si c'est normal que ça soit celui qui va avoir la réduction de la facture qui paie le changement de fenêtre? Eh bien oui, parce que c'est lui qui va avoir la réduction de la facture. Ca n'a rien de déraisonnable", a estimé le ministre.

Des problèmes de fonctionnement

Selon Le Parisien, le nouveau compteur Linky, testé dans les régions de Tours et Lyon, connaîtrait en outre des problèmes : sur 19.000 compteurs installés dans la région de Tours, seuls huit fonctionneraient correctement. Rappelant qu'il s'agissait d'une "expérimentation", Jean-Louis Borloo a reconnu des "difficultés".