Oui, changer de banque, ça vaut le coût !

  • A
  • A
Oui, changer de banque, ça vaut le coût !
Seuls 3.5 % de clients changent de banque chaque année, selon l'UFC-Que choisir.@ MAXPPP
Partagez sur :

PISTE - Faire jouer la concurrence entre les banques est rentable mais peu de clients sautent le pas.

Changer de banque reste encore trop compliqué. C'est ce qui ressort d'une étude de l'UFC-Que-choisir dévoilée mardi matin, qu'Europe1 a pu consulter. L'association de consommateurs va  présenter des propositions pour que les clients puissent passer d'une banque à l'autre plus facilement. Car faire jouer la concurrence, cela permet, toujours, de faire des économies.

>> LIRE AUSSI - Les banques abusent (encore) des frais punitifs

Seuls 3,5% de clients changent de banque. L'UFC chiffre même ces économies, en moyenne, à 265 euros par an et par client qui change de banque. Quand on compare tous les frais (le prix du découvert, le prix de la carte bleue, le fonctionnement du compte), il y a en effet de réelles économies à faire. En théorie. Car peu de clients franchissent le cap. Seuls 3.5 % de clients changent de banque chaque année, selon l'association. Et c'est plus la complexité que la fidélité, qui explique cette frilosité à changer.

"Ceux qui restent, ce sont notamment tous ceux qui ont contracté un prêt immobilier, et qui se voient obligés de rester à cause de clauses qui ne leur permettent pas de voir ailleurs. Il faudrait se faire racheter le crédit, mais il y a des frais ! Il y aussi souvent des opérations en court, le chèque que l'on a oublié, qui revient dix mois plus tard, et qui risque d'être rejeté !", décrypte au micro d'Europe1 Serge Maître, de l'Association française des usagers des banques.

Vers la portabilité des comptes ? L'une des solutions avancées par les associations pourrait être la portabilité du numéro de compte, comme pour le téléphone portable. En clair, vous changez de banque, mais pas de numéro de compte, comme lorsque vous changez d'opérateur, mais pas de numéro de téléphone.

>> LIRE AUSSI - SEPA : Attention, le système bancaire se simplifie

Mais selon Bercy, c'est encore très compliqué à mettre en place, tant en terme de prix qu'en terme de sécurité.