Assurances "anti-fuite" : la CLCV attaque Suez et Véolia

  • A
  • A
Assurances "anti-fuite" : la CLCV attaque Suez et Véolia
@ REUTERS
Partagez sur :

ASSURANCE - Les distributeurs d’eau sont accusés d’imposer des clauses abusives dans leurs contrats d’assurance anti-fuite.

Les distributeurs d’eau proposent à leurs clients des assurances "anti-fuite". Problème : elles comportent des clauses abusives selon la CLCV (Association nationale de défense des consommateurs et usagers) qui a décidé d’attaquer en justice Suez, Véolia, Doméo et consort. En effet, selon l’association, ces contrats couvrent "un risque faible ou déjà couvert par une assurance obligatoire" (multirisques habitation, etc...), qu'ils comprennent "des exclusions nombreuses" et qu'il n'y a donc qu'un "intérêt tout à fait relatif" pour les clients à souscrire de tels contrats.

A quoi sert une assurance anti-fuite ?  Une assurance anti-fuite est destinée à protéger le consommateur en cas de fuite. Elle permet par exemple de se faire rembourser une partie de sa facture en cas de surconsommation liée à une fuite d'eau et de voir prises en charge les réparations sur sa plomberie. Prudents, les Français signent des milliers de contrats de ce type chaque année.

Que reproche la CLCV à ces contrats ? Le problème, selon la CLCV, est que ces contrats ne marchent en réalité que pour les problèmes de canalisation. En cas de fuite sur la chasse d’eau, ils ne servent à rien. De plus, deux lois de 2011 et 2013 prévoient déjà qu'un consommateur doit être alerté par son fournisseur d'une surconsommation et que le montant qu'il doit payer ne puisse pas dépasser le double de sa consommation moyenne. "Globalement l’équilibre économique n’y est pas pour les consommateurs", résume François Carlier délégué général de la CLCV, au micro d’Europe 1.

Quel intérêt de prendre cette assurance ? Dans certains cas toutefois, ce type d’assurance est utile. Notamment pour ceux qui consomment beaucoup d’eau car ils possèdent un grand jardin ou une piscine. Mais la meilleure manière d’éviter les mauvaises surprises reste, selon les spécialistes, de vérifier régulièrement son compteur.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

COMPTES SUSPECTS - Voyage en eaux troubles à Marseille

ROBIN DES BOIS - Il refusait de couper l’eau aux foyers défavorisés