Après le volcan, l’indemnisation

  • A
  • A
Après le volcan, l’indemnisation
@ REUTERS
Partagez sur :

L’UFC-Que choisir et les voyagistes ont trouvé un accord pour indemniser les transports annulés.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a conclu mardi avec les principaux représentants français du transport aérien et du tourisme un accord visant à limiter les conséquences pour les voyageurs de la fermeture de l'espace aérien, suite à l'éruption d'un volcan en Islande.

"Par cet accord, les professionnels du tourisme et l'UFC-Que Choisir entendent offrir aux voyageurs des solutions efficaces, rapides et collectives", a annoncé le président de l'UFC-Que Choisir, Alain Bazot, avant de commenter : "à événement exceptionnel, accord exceptionnel".

Les engagements du transport aérien et du tourisme

Ce texte a été signé par les présidents de l'UFC-Que Choisir, du Syndicat national des agents de voyages (SNAV), de la Fédération nationale de l'aviation marchande (FNAM) et du CETO (Asssociation de tour-opérateurs).

Principale disposition de l'accord : donner aux vacanciers éconduits un délai d'un an, jusqu'aux vacances de Pâques 2011, pour remplacer leur forfait touristique annulé. Jusqu'ici, les pratiques différaient selon les établissements, et le délai était souvent bien plus court.

"Les tours opérateurs ont fait des gestes commerciaux importants", précise René Marc Chikli, président du CETO :

Une commission pour les litiges

"Dans les hypothèses ou les professionnels ont manqué à leur obligation d'assistance (accompagnement du client dans l'attente du rapatriement)", les voyagistes se sont engagés à "mettre en place une commission de suivi composée des représentants signataires de cet accord, dédiée à l'examen au cas par cas des dossiers pour un dédommagement".

Les dossiers en question pourront être "déposés auprès des parties signataires jusqu'au 15 juin 2010". Le site de l’UFC propose par ailleurs des informations détaillés.

Le secrétaire d'Etat au Tourisme et à la Consommation Hervé Novelli a par ailleurs mis en place lundi un numéro de téléphone gratuit et un service de médiation pour aider les Français, bloqués à cause du nuage de cendres volcaniques, à être indemnisés, le 0800 000 402 (appel gratuit depuis un poste fixe).

REAGISSEZ - Si vous avez fait partie des voyageurs bloqués par le nuage de cendres, êtes-vous satisfait de la gestion des voyagistes ?