Achats en ligne : les arnaques se professionnalisent

  • A
  • A
Achats en ligne : les arnaques se professionnalisent
Partagez sur :

DANGER - 60 millions de consommateurs met en garde contre la multiplication des pièges à la consommation sur Internet.

Les ventes en ligne représentaient 7% du commerce de détail, hors alimentaire, en France, selon la dernière étude de la fédération e-commerce et vente à distance (Fevad). Un succès qui n’est pas sans ombre prévient 60 millions de consommateurs. Les arnaques se multiplient et un sondage mené par l’association montre que deux Français sur trois se méfient plus qu'il y a cinq ans des risques liés à l’achat sur internet.

Une professionnalisation des arnaques. Si les arnaques sur internet, fausses promo et autres prélèvements abusifs n’ont rien de nouveau, l’association met en garde contre la professionnalisation de ces arnaqueurs en ligne. Les fraudeurs imitent dorénavant les sites officiels et proposent des grandes marques à prix cassés. Et il est bien plus difficile qu’avant de repérer un faux site, les pirates soignant dorénavant leur orthographe et le graphisme de leurs sites. Même le paiement est sécurisé… sauf que le produit acheté est une contrefaçon.

Les vrais sites peuvent aussi arnaquer. 60 millions de consommateurs révèle que les consommateurs doivent également redoubler de prudence lorsqu’ils se rendent sur un site officiel. Par exemple, lors d’une réservation sur les très sérieux booking.com, expedia.fr ou encore hotel.com, le site va afficher complet dans un des hôtels pour mieux rediriger l’internaute vers un autre établissement partenaire. Sans compter que passer un coup de fil directement à l’hôtel choisi peut faire gagner quelques euros, les sites de réservations ayant tendance à gonfler la réduction accordée.

La vraie vie est aussi un bon terreau pour les arnaques. L’idée de gonfler sa promotion pour attirer le chaland ne se limite pas à Internet. L’association rappelle que les fausses promotions existent aussi en magasin. Notamment avec les packs famille : le prix au kilogramme est parfois plus élevé que celui du même produit vendu à l’unité.


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

E-COMMERCE - PriceMinister : Pierre Kosciusko-Morizet quitte la tête du groupe

SECURITE - Les sites de e-commerce protègent mal leurs clients

L'AVIS DE - Amazon veut livrer avant la commande ? "Tout le monde peut le faire"