Assurances, immobilier....ce qui va changer en 2015

  • A
  • A
Assurances, immobilier....ce qui va changer en 2015
@ THOMAS COEX / ARCHIVES / AFP
Partagez sur :

CONSOMMATION - Assurances, impôts, immobilier... Europe 1 vous dit de quoi l'année 2015 sera faire pour votre quotidien et votre porte-monnaie. 

2014 chasse 2015 et apporte dans le même mouvement son lot de nouveautés. Argent, immobilier, travail… Europe 1 fait le point sur ce qui va changer pour vous.

#POUVOIR D'ACHAT  

Impôts… suppression de la première tranche. C'est la grande bonne nouvelle de l'année. La première tranche d'imposition de l'impôt sur le revenu va être supprimée et selon le gouvernement, la mesure va bénéficier à 6,1 million de foyer. 

Pour faire simple, si vous gagnez moins de 9.690 euros par an, soit environ 800 euros par mois, vous ne paierez pas d'impôts en 2015. En comparaison, en 2014, il fallait gagner moins de 6.011 euros pour y échapper. Trois millions de personnes seraient concernées par cette mesure.

Et des baisses d'impôts pour les autres tranches. Six millions de contribuables vont bénéficier, selon le gouvernement, de baisses d'impôts. Il s'agit des personnes qui gagnent moins de 26.794 euros par an, soit un peu moins de 2.200 euros par mois. 
Vous gagnez plus de 26.794 euros ? Nulle crainte à avoir, vous ne paierez pas plus pour compenser les cadeaux fiscaux du gouvernement. Vous paierez juste… le même montant.

Retraites… les gagnants de la CSG. A partir du 1er janvier 2015, le revenu fiscal de référence (celui qui paraît sur l'avis d'imposition) est pris en compte pour le calcul du taux de contribution sociale généralisée (CSG). Si 460.000 retraités devraient y perdre, dans le même temps, c'est 700.000 retraités qui devraient ainsi bénéficier d'un taux réduit (3,8% au lieu de 6,6%). 

#ASSURANCES 

Changer d'assureur... à tout moment. Les contrats d'assurance habitation automobile ou ceux couvrant un autre bien, signés après le 1er janvier, pourront après un an être résiliés à tout moment. La résiliation par le consommateur de son contrat prendra effet un mois à compter de la réception de la demande par l'assureur. Elle ouvrira droit au remboursement de la partie de la prime et de la cotisation non couverte.

S'il s'agit d'une assurance obligatoire (votre auto par exemple), votre résiliation devra mentionner votre nouvel assureur. Ce dernier prendra en charge la résiliation, notamment en s'assurant de la continuité de la couverture. Attention, le principe de reconduction tacite du contrat est maintenue.

Vous avez un contrat en cours ? Sachez que ces nouvelles règles s'appliqueront à partir de la prochaine reconduction tacite.

#IMMOBILIER

Donations… abattement avantageux. Les donations de logements neufs, effectués avant fin 2016, à ses enfants et petits-enfants, vont bénéficier d'un abattement de 100.000 euros. Les donations de terrains sont aussi concernées si elles sont faites avant fin 2015, à condition qu'ils soient ultérieurement construits.

Primo-accédants… TVA réduite. Les ménages modestes qui rentrent en possession d'un logement neuf dans les nouveaux quartiers se verront appliquer un taux de TVA de 5,5%. Autre bonne nouvelle, la période pendant laquelle le remboursement d'un prêt à taux zéro est différé va être allongé. Sachez enfin que le prêt à taux zéro est étendu à l'achat de logements anciens. 

Le détecteur de fumée… obligatoire. Vous êtes propriétaires d'un logement que vous occupez ou que vous louez ? Sachez qu'il sera obligatoire, à partir du 8 mars 2015, de le doter d'un détecteur de fumée. 

#AU TRAVAIL 

Votre pénibilité prise en compte… partiellement. Bien que les chefs d'entreprise rechignent pour l'instant à l'idée de l'appliquer, le compte pénibilité est censé être mis en place à partir du 1er janvier 2015. Il comprendra dans ce premier volet les critères suivants : travail de nuit, en équipe alternante, en milieu hyperbare (pression supérieure à celle de l'atmosphère), tâches répétitives. 
Si vous dépassez les seuils d'exposition à un de ces quatre facteurs, vous accumulerez des points sur un compte, géré par votre employeur. Dans le détail, une année d'exposition à un facteur vous octroie quatre points. Et c'est doublé si vous êtes concernés par deux facteurs. 

Quels seront alors vos droits ? Vos points vous donneront droit à une formation, à un temps partiel aménagé ou à un départ anticipé à la retraite. Sachez que 10 points vous donneront droit par exemple à un trimestre de retraite. 

Si vous êtes concernés par les postures pénibles, les ports de charge, l'exposition au bruit, à des produits chimiques dangereux, à des vibrations mécaniques ou à des températures extrêmes, il vous faudra patienter jusqu'en 2016 pour que cela soit pris en compte. 

Pour  plus d'informations, un site est dédié au compte pénibilité ainsi qu'un numéro de téléphone, le 3682.

Un compte personnel… pour la formation. À compter du 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF) remplace le droit individuel à la formation. Les droits qui y seront acquis vous seront attachés tout le long de votre vie professionnelle. Si vous perdez votre travail ou si vous changez d'emploi, vous conservez les heures de formation inscrites sur votre compte. 

Un nouveau service public pour … l'orientation. Pour faciliter l'orientation professionnelle des jeunes mais aussi des adultes, le gouvernement met en place un nouveau service. Le Service public régional d'orientation (SRPO) réunira en son sein les organismes actuellement existant : Onisep, missions locales, Pôle emploi, CIO…).

Travailleurs indépendants ? Moins de charges au programme. Vous êtes artisans, commerçants ou exercez en libéral ? Dès le 1er janvier 2015, vous verserez moins de cotisations familiales si vous gagnez moins de 53.000 euros par an (soit moins de 4.416 euros par mois). 

#POUR LES FAMILLES 

La prime de naissance... à la naissance. Alors que la prime de naissance était jusque là versée au septième mois de grossesse, elle sera désormais octroyée à la naissance de l'enfant. Pour rappel, cette prime était en 2014 d'un montant de 923 euros, conditionnée à un plafond de revenus de 47.000 euros par an à deux pour le premier enfant (et de 54.000 euros pour le deuxième enfant). 

Les allocations… en fonction des revenus. L'universalité ne sera plus appliquée aux allocations familiales à partir du 1er juillet 2015. Elles seront modulées en fonction des revenus des parents. 

Si vous gagnez moins de 6.000 euros par mois, rien ne change pour vous. Si vos revenus vont de 6.000 à 8.000 euros par mois, elles seront divisées par deux (soit 65 euros par mois environ). Au-delà de 8.000 euros, par quatre (32 euros environ).

Le congé parental… partagé entre les deux parents. Le congé parental nouveau est né et se partage équitablement entre le père et la mère. Rebaptisé "prestation partagée d'éducation de l'enfant", il durera désormais 6 mois pour chacun de deux parents pour le premier enfant.

Aux enfants suivants, la "prestation" sera d'une durée totale de trois ans. À condition que là encore, les deux parents se le partagent, deux ans maximum pour l'un et un an au minimum pour l'autre.

Un abattement plus important pour les … emplois à domicile. À partir du 1er janvier 2015, l'abattement fiscal sur l'emploi à domicile est doublé, passant de 0,75 centimes à 1,50 euro. Il y a des restrictions cependant. La mesure ne concerne que la garde d'enfants de 6 à 13 ans, dans une limite de 40 heures par mois.

>> LIRE AUSSI - Croissance : l'Insee donne raison au gouvernement