Une potiche et un train "unstoppable"

  • A
  • A
Une potiche et un train "unstoppable"
@ Mars Distribution/Twentieth Century Fox
Partagez sur :

SORTIES CINE - Potiche, avec Catherine Deneuve, et Unstoppable, de Tony Scott sortent en salles.

Potiche, de François Ozon, avec Catherine Deneuve et Fabrice Luchini

Une plongée kitsch dans la France des années 70. Suzanne Pujol, interprétée par Catherine Deneuve, est une bourgeoise un peu potiche. La maladie de son mari (Fabrice Luchini) l'oblige à prendre les rênes de l’usine familiale de parapluie. Elle surmonte les sarcasmes de son époux, et fait appel au député-maire communiste de la ville, joué par Gérard Depardieu, pour résoudre un conflit social. Adapté d’une pièce de Boulevard, Potiche est une vision haute en couleur de la France de 1977. En bonus, on retrouve le couple du Dernier métro, Deneuve et Depardieu, réunis pour la 7e fois au cinéma.

Unstoppable, de Tony Scott avec Denzel Washington

Un train incontrôlable fonce tout droit sur une ville de Pennsylvanie. Un conducteur de train aguerri et un jeune chef de train se lancent alors dans une course haletante contre la montre pour freiner l’engin, qui est rempli de matières explosives et hautement toxiques. Ce long-métrage, inspiré de faits réels, a représenté un véritable défi logistique pour Tony Scott.

Welcome to the Rileys, de Jake Scott avec Kristen Stewart et James Gandolfini

Doug Riley, interprété par James Gandolfini - ex-Tony Soprano dans la série culte - a perdu accidentellement sa fille unique, huit ans plus tôt. Alors que son épouse, minée par le chagrin, ne sort plus de chez elle, il fait la rencontre d'une jeune strip-teaseuse, incarnée par Kristen Stewart, lors d’un déplacement professionnel. Il transfère immédiatement sur elle son affection paternelle devenue sans objet, au risque de bousculer son mariage.


Date limite, de Todd Phillips, avec Robert Downey Jr et Michelle Monaghan

Peter Highman (Robert Downey Jr) n'est qu'à cinq jours de la naissance de son premier enfant. Afin d’être aux côtés de sa femme pour cette grande occasion, il ne perd pas une seconde, et tente de prendre le premier avion disponible. Mais sa rencontre fortuite avec Ethan Tremblay (Zach Galifianakis), un acteur en quête de reconnaissance, sur le chemin de l'aéroport, le conduit à effectuer une virée en autostop à travers le pays. Ce long-métrage est signé de l’équipe du succès Very bad Trip, dont on retrouve l’ambiance.


Saw 3D Chapitre final, de Kevin Greutert avec Tobin Bell

Ames sensibles, s’abstenir. La saga à la violence débridée, Saw, revient en 3D. Les fans retrouveront avec délice les scènes de torture qui ont fait le succès des premiers films, mais en relief. Ce long-métrage marque la fin de la série de films d’horreur la plus rentable au monde, avec 750 millions de dollars accumulés jusqu’ici.


Belle épine, de Rebecca Zlotowski avec Léa Seydoux

Prudence Friedman, interprétée par Léa Seydoux, a 17 ans. Alors qu’elle est livrée à elle-même dans l'appartement familial, elle rencontre une frondeuse du lycée, Maryline. Celle-ci lui fait découvrir le circuit sauvage de Rungis, et notamment le trafic de grosses cylindrées et de petites motos trafiquées. Elle tente de se faire accepter dans la bande de maryline, en essayant de faire passer sa solitude pour de la liberté.