Comment Romain Duris s'est "transformé en femme"

  • A
  • A
Comment Romain Duris s'est "transformé en femme"
Partagez sur :

TRANS(FORMATION) - Romain Duris devient femme pour le nouveau film de François Ozon, Une nouvelle amie, en salles le 5 novembre. 

Romain Duris a toujours eu envie de jouer une femme. Dans Une nouvelle amie, le dernier film de François Ozon, dont Europe 1 est partenaire, sur les écrans le 5 novembre, il incarne David, un père, jeune veuf, qui va devenir Virginia. Sous sa perruque blonde et dans les robes un peu étroites de sa femme, il  se met en tête, au départ, de jouer les deux rôles, celui du père, et de la mère pour son enfant. Mais très vite, le plaisir du travestissement prend le dessus. Face à Anaïs Demoustier, la meilleure amie de sa femme disparue, Romain Duris enfile les bas avec un naturel désarmant. Il faudra pourtant patienter pour le découvrir en femme. L'équipe du film n'a dévoilé aucune photo de l'acteur sous sa perruque. Même chose dans la bande-annonce, qui laisse le spectateur sur sa faim avec cette seule photo isolée ci-dessous dans laquelle on aperçoit Romain Duris avec sa perruque blonde, de dos, l'espace d'une seconde... 

Une nouvelle amie 1280X640

>>> Bouleversant dans le rôle de Virginia, l'acteur, qui a toujours "adoré se déguiser", revient sur sa transformation.

Virginia ne devait pas être maniérée. Romain Duris et François Ozon voulaient éviter le côté maniéré. Pas question de faire de Virginia une caricature.  "On voulait que les situations fassent rire et non le personnage lui-même", raconte l'acteur. Sur la demande de François Ozon, Romain Duris a commencé par voir Crossdresser, un reportage poignant de Chantal Poupaud sur les transsexuels.

Regardez un extrait de l'émouvant Crossdresser :

 L'acteur s'est aussi beaucoup inspiré de "Bambi", le héros du film de Sébastien Lifshitz, figure mythique des cabarets parisiens des années 50-60 et surtout "une transsexuelle complétement assumée", souligne Romain Duris. "Sa féminité ne joue pas uniquement sur le côté sexuel, la drague, le désir. Elle est plus large et intérieure, voire maternelle. Sa plénitude et sa douceur m'ont beaucoup inspiré pour mon rôle", explique l'acteur.

"Ce que je suis, c'est une femme", explique Bambi, dans le film de Sébastien Lifshitz :

L'étude de la gestuelle, avec un coach. Romain Duris a perdu cinq kilos pour le rôle, avant d'étudier la gestuelle du personnage avec un coach et chorégraphe, pendant deux mois. Ensemble, ils ont imaginé "la démarche de Virginia, ses manières et comment travailler avec son corps", explique-t-il. Romain Duris a donc cherché " à marcher avec des talons, à s'asseoir à une table en croisant les jambes, à monter un escalier ou à boire un verre, à la manière de Virginia", raconte-t-il à Europe 1. Trouver les bons gestes "de la vie quotidienne" allait lui permettre "de ressentir le personnage et sa féminité, de parler avec sa voix, qu'elle soit grave ou plus aigüe, peu importe", raconte l'acteur fétiche de Cédric Klapisch. Romain Duris s'est entraîné très dur. "J'ai marché, marché et marché", confie l'acteur à Europe 1. "J'ai monté des escaliers, descendu les marches, j'ai dansé en talons", raconte l'acteur qui a trouvé l'expérience "géniale". 

Affiche-Une-nouvelle-amie

Romain Duris avait surtout besoin de se sentir à l'aise, d'autant plus que le film n'a pas été tourné dans l'ordre chronologique. "Comment faire si, au bout de cinq jours, on tournait une scène de la fin du film, dans laquelle je devais être parfaitement naturel en femme ?" Le résultat est à la hauteur des recherches, sans faux pas.

Une nouvelle amie, de François Ozon avec Romain Duris et Anaïs Demoustier, sur les écrans  le 5 novembre, avec Europe 1.