Un "homme de coeur et de caractère"

  • A
  • A
Un "homme de coeur et de caractère"
@ MAXPPP
Partagez sur :

REACTIONS - Les hommages à Bernard Giraudeau se sont multipliés samedi.

Les témoignages de personnalités du spectacle et de la politique se sont multipliés depuis samedi matin, à l'annonce de la mort de Bernard Giraudeau.

Annty Duperey - L'actrice, qui connaissait bien Bernard Giraudeau, s'est dit sur Europe 1 "profondément émue". Elle confie également que l'acteur devrait être incinéré, et ses cendres dispersées en mer.

Michel Drucker - "Il a donné une leçon de courage", a déclaré le présentateur sur Europe 1 :

Alexandre Arcady - "C'était un acteur inventif et attentif", a tenu à souligner sur Europe 1 le réalisateur, qui avait travaillé avec lui sur Le Grand pardon :

Richard Bohringer - "On avait une espèce de fraternité", a témoigné, dans l'émission spéciale sur Europe 1, Richard Bohringer. "C’était un combattant de l’extrême, […] un gentleman, […] l’homme à qui j’aurais aimé ressembler", l’a décrit l’acteur qui avait joué dans Les caprices d’un fleuve. "C’est le seul metteur en scène que je n’ai pas emmerdé", a-t-il expliqué avec son naturel qui le caractérise.

Pierre Arditi - L'acteur évoque sur BFM TV "un ami très cher qui vient de partir. Un homme profond, ce que l'on appelle un homme avec une grande fragilité. Il s'est battu comme un héros qu'il était. Il était exactement ce que nous devrions tous être".

Le monde politique salue la mémoire de Giraudeau

Nicolas Sarkozy - Bernard Giraudeau "avait su être présent avec autant de talent et d'élégance au cinéma, à la télévision que sur les planches".

François Fillon - Il "était un artiste populaire au sens le plus élevé du terme. Il était aimé des Français, savait parler à tous les publics, excellait aussi bien dans le métier d'acteur que dans la réalisation cinématographique ou l'écriture".

Frédéric Mitterrand - "Avec Bernard Giraudeau, disparaît prématurément un grand comédien, un de ceux qui par leur personnalité, leur force, leur regard et leur voix, laissent leur marque dans notre mémoire". Le "romancier de talent", le "poète du grand large, qui savait faire partager son amour de la mer", était "aussi un homme de coeur et de caractère", souligne le ministre de la Culture.

Martine Aubry - "Sa disparition laissera un grand vide. Il a contribué à faire évoluer le regard de notre société sur le cancer, ce dernier combat qu'il a mené avec une dignité et un courage exemplaires, sans jamais se départir de son sourire enchanteur".

Ségolène Royal - "Bernard Giraudeau était un explorateur du monde et de la vie. Il était épris de justice et de non violence, il ne voulait ne pas combattre son cancer, mais l'apprivoiser, et l'appelait son 'nouveau bateau'".

Jack Lang - "La disparition de Bernard Giraudeau me peine profondément. Acteur puissant et doué d'une vive intelligence, il a incarné avec éclat certains des plus beaux rôles du cinéma et du théâtre. Il était un ami incomparable. Je n'oublie pas qu'il a été aux côtés de François Mitterrand pour lutter contre la commercialisation de la télévision et de la culture".

Bertrand Delanoë - "Bernard Giraudeau était aussi un écrivain remarquable, avec un style qui n'appartenait qu'à lui. Son dernier livre Cher amour, paru en 2009, demeure une leçon d'humanité et de vie".