Trois pays de la péninsule arabique interdisent un film sur Noé

  • A
  • A
Trois pays de la péninsule arabique interdisent un film sur Noé
Le film "Noé" sortira en salles le 9 avril en France.@ Capture d'écran. Paramount France
Partagez sur :

CINÉMA - Trois pays musulmans ont interdit la diffusion du film "Noé", en raison de la représentation du personnage, présent dans le Coran. 

L'info. Pour des raisons religieuses, le film de l’Américain Darren Aronofsky, “Noé”, ne sera pas diffusé dans au moins trois pays de la péninsule arabique. "Les censeurs du Qatar, de Bahreïn et des Emirats arabes unis ont officiellement confirmé que le film ne sortirait pas sur les écrans de leurs pays", a annoncé samedi 8 mars un représentant des studios Paramount Pictures.

D'autres pays pourraient l'interdire. Le groupe s'attend à ce que le film, qui sortira le 9 avril en France, subisse le même interdit en Egypte, en Jordanie et au Koweit. Jeudi 6 mars, la mosquée égyptienne Al-Azhar, la plus haute institution d'enseignement de l'islam sunnite dans le pays, s’est prononcée en faveur de l’interdiction du film. “Al-Azhar renouvelle son refus de toute diffusion représentant les prophètes et messagers d’Allah, ainsi que des compagnons du prophète Mahomet”, a annoncé l’institution dans un communiqué, rapporté par le site spécialisé The Hollywood Reporter. 

Figure représentée dans le Coran. Noé, qui dans le livre de la Genèse de la Bible construit une arche qui sauve sa famille et nombre d'animaux du déluge, est présent dans les trois grandes religions monothéistes -judaïsme, christianisme et islam. Dans le Coran, un passage entier est consacré au personnage incarné dans le film par l’acteur Russell Crowe. Mais l’Islam voit d'un très mauvais œil toute représentation de ses figures religieuses majeures.

La bande-annonce du film “Noé” :