Titeuf en 3D et un Harrison Ford aigri

  • A
  • A
Titeuf en 3D et un Harrison Ford aigri
@ DR
Partagez sur :

SORTIES CINE - Au programme cette semaine, Titeuf, de Zep, et Morning Glory avec Harrison Ford.

Titeuf, le film, de Zep (en 3D).
La première version cinématographique du héros de la BD à la houppette blonde est réalisée par son créateur, Zep. Entouré de ses amis et de ses parents, Titeuf continue de s'interroger sur l'école, les réactions étranges des adultes et bien sûr les filles. C’est la catastrophe lorsqu’il se rend compte que celle dont il est amoureux, Nadia, fête son anniversaire et qu’il n'est pas invité.

Les aventures de Philibert, capitaine puceau, de Sylvain Fusée avec Alexandre Astier.
Royaume de Bretagne, 1550. Philibert, interprété par Jérémie Rénier, est un jeune blondinet candide élevé parmi les artichauts. Fan de Dieu et soucieux de préserver sa virginité pour celle que le ciel lui réserve, ses origines lui sont révélées de façon abrupte : il est le fils d'un gentilhomme lâchement assassiné par un "Bourguignon avec une tache de vin en forme de rose dans le cou » (Alexandre Astier).
Philibert se lance alors aux trousses de Clotindre d'Artois pour venger son géniteur. Un joyeux pastiche des films de cape et d'épée.

Morning glory, de Roger Michell avec Rachel McAdams et Harrison Ford.
Une jeune productrice à la recherche d'un emploi se voit proposer de reprendre Day break, l’émission matinale la moins regardée des Etats-Unis. Pour s’assurer une forte audience, elle parvient à persuader Mike Pomeroy, ex-vedette de la chaîne, de partager la présentation avec une autre diva, alors que tous deux se détestent cordialement. La scénariste, Aline Brosh McKenna (Le Diable s'habille en Prada) a passé des heures sur les plateaux des émissions matinales pour nourrir son histoire.

La nostra vita, de Daniele Luchetti avec Elio Germano et Raoul Bova.
Chef de chantier, Claudio vit heureux à Rome avec sa femme Elena, enceinte, et leurs deux petits garçons. Un jour, un gardien de nuit roumain se tue sur le chantier et Claudio se contente d'ensevelir le corps, de crainte de voir arrêtée la construction qui n'emploie que des immigrés en situation illégale. Peu après, Elena meurt en couches, laissant Claudio désemparé. Un panorama de l'Italie des petites combines, de l'économie informelle et du chacun pour soi, et un prix d'interprétation à Cannes pour Elio Germano.


Essential killing, de Jerzy Skolimowski avec Vincent Gallo et Emmanuelle Seigner.
Capturé en Afghanistan par l'armée américaine et déporté vers l'une des bases secrètes de la CIA en Europe centrale, le héros, interprété par Vincent Gallo, profite d'un accident de la route pour s'enfuir. Confronté à la rigueur absolue de la nature alentour, noyée de neige, il se lance dans une fuite - intégralement muette - entre les chiens, les hommes et les loups.

Pina, documentaire de Wim Wenders.
Un émouvant hommage en danse et en 3D à la grande chorégraphe allemande Pina Bausch, morte en 2009, et à sa compagnie du "Tanztheater Wuppertal", par son compatriote et ami Wim Wenders. Ce film a été fait "pour Pina", après la disparition brutale de la papesse allemande de la danse contemporaine.


Le flingueur, de Simon West avec Jason Statham.
Un tueur d'élite, spécialisé dans les éliminations qui passent pour accidentelles et considéré comme le meilleur dans sa partie, est engagé pour tuer un de ses amis. Ce remake d'un film des années 70, avec Charles Bronson, est interdit aux moins de 12 ans.


Numéro Quatre, de D.J. Caruso avec Alex Pettyfer.
"Numéro Quatre" est l'un des neuf aliens qui se sont échappés de leur planète pour échapper à l'éradication de leur race par une espèce rivale. C’est sous l’apparence de lycéens qu’ils se cachent sur Terre.

Toutes les sorties de la semaine et l'actualité cinéma - CLIQUEZ ICI