Dans Skyfall, James Bond aurait dû mourir après 7 minutes

  • A
  • A
Dans Skyfall, James Bond aurait dû mourir après 7 minutes
@ Sony Pictures
Partagez sur :

SURHOMME - Des experts médicaux se sont penchés sur le dernier James Bond et ils sont formels : l'agent 007 aurait dû mourir très vite après le début du film.

C'est scientifiquement prouvé : James Bond est un surhomme. Un groupe d'experts médicaux, mandatés par le magazine ciné britannique Total Film,ont regardé Skyfall avec leurs yeux de spécialistes, pour un résultat édifiant : dans la vraie vie, l'agent 007 aurait dû mourir après seulement sept minutes de film ! 

Nombreuses blessures. Le Daily Mail, qui a pu consulter le numéro de Total Film du 10 avril en avant-première, comme The Independant ou le Mirror, dresse l'inventaire des blessures qui auraient dû être fatales pour James Bond selon ce cortège d'experts. Balle d'uranium reçue dans l'épaule, chute de plusieurs dizaines de mètres depuis un train dans l'eau la tête la première, noyade... la liste est longue. 

Santé de fer, cou d'acier. La première blessure aurait déjà dû faire passer l'arme de l'espion de la Reine à gauche. La balle qui l'a atteint à l'épaule était chargée d'uranium appauvri, ce qui suffit pour détruire un tank, rappelle le Daily Mail. Passons. Vu l'emplacement de l'impact sur le corps du héros incarné par Daniel Craig, les experts soulignent que la balle a également atteint ses poumons, ce qui aurait aussi dû tuer l'agent 007. Au pire, ajoutent ces mêmes experts, "la nature radioactive des munitions au plutonium aurait dû augmenter de manière considérable un risque de cancer". Or James Bond a une santé de fer. Et un cou d'acier. 

skyfall, daniel craig, james bond

© Sony Pictures

Touché par un tir de sa collègue, ensuite, lors d'une épique bagarre sur le toit d'un train, Daniel-James-Craig-Bond chute la tête la première dans la rivière située à plusieurs dizaines de mètres en contrebas. Cette violente chute aurait, dans la vraie vie, brisé la nuque ou au moins touché la moelle épinière de la victime. Il n'en sera évidemment rien ici. 

S'ajoutent deux autres faits notables : James Bond qui s'opère lui-même à l'aide de son couteau et une bagarre dans l'eau glacée à la fin du film. Dans le premier cas, l'intervention aurait dû lui laisser des séquelles musculaires et causer une importante perte de sang ; dans le second rester aussi longtemps dans de l'eau si froide aurait pu provoquer une perte d'approvisionnement en oxygène et ainsi entraîner la noyade. 

Daniel Craig blessé au genou... en vrai ! Mais James Bond est un homme solide, fort et courageux, qui n'hésitera pas à remettre sa vie en danger dans le prochain épisode, intitulé Spectre, attendu le 6 novembre au cinéma. A condition que Daniel Craig se remette de sa blessure au genou... dont il a été victime dans vraie vie. 

Regardez la séquence isolée par GQ ci-dessous :



La scène à laquelle James Bond n'aurait pas...par GQFrance

>> LIRE AUSSI - Quel méchant de James Bond êtes-vous ?

>> LIRE AUSSI - A Mexico, James Bond ne s'est pas fait que des amis

>> LIRE AUSSI - Les premières images du prochaine James Bond