Pourquoi on va schtroumpfer au ciné

  • A
  • A
Pourquoi on va schtroumpfer au ciné
@ SONY PICTURES
Partagez sur :

Cinq raisons d'aller voir Les Schtroumpfs au ciné, alors que le film cartonne aux Etats-Unis.

Les Schtroumpfs, le film de Raja Gosnell arrive sur les écrans français mercredi après avoir séduit les Américains. Le film d'animation en 3D des studios Sony Pictures met aux prises à New York les Schtroumpfs et l'horrible Gargamel, interprété par Hank Azaria. Deuxième du box office américain après une semaine d'exploitation, l'adaptation de la célèbre BD de Peyo pourrait vite grimper dans le box office mondial. Voici cinq raisons de voir le film schtroumpfement marcher ces prochaines semaines.

Parce qu’ils nous rappellent des souvenirs. Dès le début de la bande annonce, le Grand Schtroumpf et ses lunettes de soleil, accompagné d'un Schtroumpf et de la schtroumpfette font leur effet. Les images de jeunesse reviennent, rafraîchies par l'animation incorporée à du réel. Le voilà le principal intérêt du film. Et si certains ne les reconnaissent pas - en passant par les studios de retouche, la Schtroumpfette a certes perdu de sa beauté, et les oreilles des Schtroumpfs se sont décollées -, quoiqu'il en soit, les Schtroumpfs sont là. Beaux, bleus, dynamiques et luttant toujours contre Gargamel, sublimé par Hank Azaria et son heure de maquillage quotidienne pour parvenir à ce résultat.

Parce qu'ils sortent de leurs champignons. Il est où, alors, ce "Pays maudit" où se déroulent toutes les aventures ? On s'en schtroumpfe. Les petits lutins nous emmènent à New York, au pied de Central Park et dans l'appartement de Neil Patrick Harris (How I met your mother). L'intrigue reste là même, mais le dépaysement leur offre une seconde jeunesse. N'oublions pas que le Grand Schtroumpf a 542 ans et ses protégés ont plus de cent ans...

Parce qu’ils ont séduit l’Amérique. Aux Etats-Unis, Les Schtroumpfs ont créé la surprise en arrivant 2e du box-office avec 35,4 millions de dollars de recettes, contre 36,5 millions pour Cowboys et envahisseurs. Un chiffre étonnant qui pourrait expliquer le succès futur des Schtroumpfs au niveau mondial. Le chemin est toutefois long pour atteindre le Top 10 mondial du box office. Le milliard de dollars est désormais requis pour rentrer dans cette caste…

Parce que même Harrison Ford en fait la promo. Ils sont censés être concurrents, et pourtant Harrison Ford a indirectement fait la promotion des Schtroumpfs sur un plateau de télévision américain. Invité à parler de la concurrence des petits êtres bleus avec son film, Cowboys et Envahisseurs, Harrison Ford a ironisé lundi : "ma femme et mon fils sont d’abord allés voir mon film, gratuitement, avant de payer pour aller voir les Schtroumpfs". Quand le présentateur de l’émission lui a offert un Grand Schtroumpf en peluche, Harrison Ford s’est empressé de le décapiter.

















Parce qu'ils sont universels. Interrogation écrite : comment dit-on Schtroumpfs en espagnol, polonais, belge, allemand, norvégien, finandais, italien ou israëlien ? Dans l’ordre de citation : los Pitufos, Smerfy, Schlümpfe, Strumfene, Smurffit, J’ai Puffi et Hadardasim. Dans plus de 60 pays, les protégés du Grand schtroumpf séviront au cinéma, avec des sorties différées jusqu'au 13 octobre (Thaïlande). S’amusera-t-on autant de leurs aventures en Syrie qu’au Kenya ou en Ukraine ? Adaptée en série télé, la célèbre BD de Peyo a fait le tour du monde avec un succès certain. Le contraire par exemple de Tintin, resté plus discret sur la scène américaine et mondiale.