Pourquoi Natalie Portman énerve les ultra-orthodoxes ?

  • A
  • A
Pourquoi Natalie Portman énerve les ultra-orthodoxes ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

LA RÉPONSE - L’actrice est à Jérusalem pour tourner son premier long-métrage. Elle est accusée de provoquer "une invasion d’étrangers." 

La polémique qu'elle n'avait pas vu venir. Natalie Portman s’attendait certainement à rencontrer quelques difficultés pour un premier film, mais peut-être pas… celle-là. L’héroïne de Black Swan, rapporte The Guardian, se trouve en ce moment en plein tournage de son premier long-métrage, intitulé A Tale of Love and Darkness, dans la ville trois fois sainte de Jérusalem, en Israël. La jeune réalisatrice a reçu le soutien de la ville pour mener à bien son projet. Mais tout le monde ne partage pas cet avis : sa présence a déclenché la colère d’une frange de la population, en l’occurrence les ultra-orthodoxes. Des habitants ont même écrit une lettre à un député dans l’espoir de faire interdire le tournage.

Des lieux sensibles. Principal argument avancé dans la lettre des mécontents : les plans sont réalisés dans des lieux jugés sensibles, "proches de synagogues ou de yeshivas" indique le courrier. Les scènes, expliquent les habitants du quartier de Nahlaot, où Natalie Portman a installé ses caméras, "auraient dû être préalablement analysées avant le début de la réalisation afin d'être sûr qu'elles ne heurteront pas la sensibilité de certaines personnes."

Perturbation du tournage. Les ultra-orthodoxes les plus remontés auraient tenté, rapporte le journal britannique The Time, de perturber le tournage. Les auteurs de la protestation ont aussi tenu à préciser qu’ils n’en avaient pas été informés. Suite à ces tensions, certains partisans du groupe religieux ont tagué les murs de la ville par ces mots : Foreign Invasion (invasion étrangère).

Pour son premier film, la comédienne oscarisée a choisi de réaliser l'adaptation du roman autobiographique de l'Israélien Amos Oz, un ouvrage traduit en 28 langues différentes et vendu à plusieurs millions d'exemplaires à travers le monde. Le film relate l’enfance de l’écrivain au moment de la création de l’Etat d’Israël. 

sur le même sujet, sujet,

FESTIVAL - Lana Del Rey et Portishead seront (aussi) à Rock en Seine

VIDÉO - Il interrompt son concert pour sermonner un spectateur

CRITIQUE - Trois raisons de ne pas aller voir Les Trois frères, le retour