Pierre Tornade est mort

  • A
  • A
Pierre Tornade est mort
De la Septième compagnie à Nestor Burma, la silhouette de Pierre Tornade a marqué le cinéma et la télévision.@ YOUTUBE
Partagez sur :

De la Septième compagnie à Nestor Burma, la silhouette de l'acteur a marqué le cinéma et la télévision.

Sa moustache gauloise a occupé les écrans de télévision et de cinéma des années 60 à 90. Le comédien Pierre Tornade est mort mercredi matin, après plusieurs jours de coma suite à une chute accidentelle. Habitué aux seconds rôles au cinéma et à la télévision, il avait aussi beaucoup joué au théâtre des pièces de boulevard et prêté sa voix, teintée d'accent corrézien, à des personnages de dessins-animés.

Son premier rôle, dans le film Les Truands, de Carlo Rim en 1957, lui vaut son nom de scène : né Pierre Tournade, il sera désormais Pierre Tornade. Il tourne devant la caméra des plus grands, de Yves Robert à Alain Corneau, en passant par Claude Autant-Lara, Darry Cowl ou encore Jean Becker.

Il a souvent incarné des militaires ou des policiers. Il était ainsi le capitaine Dumont de la Septième compagnie, de Robert Lamoureux, le capitaine Marcus dans Arrête ton char, bidasse, ou encore le médecin du bord dans Le gendarme à New York. "Une question de taille et d'autorité sans doute. Je devrais recevoir, pour mes bons et loyaux services, la retraite des policiers en tenue et celle des officiers de carrière !", déclarait-il en 1986 au Figaro.

Il a aussi joué dans On a retrouvé la Septième compagnie :

Pierre Tornade fréquentait aussi assidûment la télévision. Il a notamment joué dans quelques épisodes de Thierry la Fronde et des Cinq dernières minutes. Dans les années 90, il avait incarné le commissaire Florimond Faroux dans la série Nestor Burma.

Dernière corde à son arc, le doublage. Avec sa voix de stentor, Pierre Tornade a d'abord été Abraracourcix, le chef du village gaulois d'Astérix, avant de se glisser dans les braies d'Obélix dans de nombreux dessins animés. Il a aussi prêté sa voix à Averell Dalton, à Baloo, dans le Livre de la Jungle, ou encore à Frère Tuck, dans Robin des Bois.

Pierre Tornade a prêté sa voix à Obélix :

Michel Melki, qui avait tourné avec lui "deux chefs d'oeuvre impérissables" selon ses propres termes - Arrête ton char, bidasse et C'est dingue, mais on y va - se souvient d'un "partenaire très agréable et sympathique".