Pierre Schoendoerffer, une vie de cinéma

  • A
  • A
Pierre Schoendoerffer, une vie de cinéma
@ MAX PPP
Partagez sur :

Le réalisateur oscarisé, connu pour ses films sur différentes guerres, est mort à l'âge de 83 ans.

Difficile de dissocier le cinéma de Pierre Schoendoerffer de sa propre existence. Le réalisateur, mort mercredi à l'âge de 83 ans, est connu en particulier pour ses œuvres sur les combattants, un univers qu'il a bien connu en tant que soldat.

Il avait reçu l'Oscar du meilleur film documentaire en 1966 pour La Section Anderson, tourné deux ans après son film de fiction La 317e section, qui reste un des meilleurs témoignages sur la guerre d'Indochine.

Dans ce film, Bruno Cremer interprète un adjudant :

Né en 1928 à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, pensionnaire pendant la Seconde Guerre mondiale, Pierre Schoendoerffer s'enthousiasme à la lecture de Fortune carrée, de Joseph Kessel, un de ses "maîtres à lire" avec Joseph Conrad, et rêve d'être marin. Un rêve qu'il réalise à 19 ans, en devenant matelot sur un caboteur suédois sur lequel il passe 18 mois, en Baltique et en Mer du Nord.

Capturé à Dien Bien Phu

C'est en 1952, à 24 ans, qu'il fait ses premiers pas dans le cinéma. Il rejoint le service cinématographique des armées, où il fait ses débuts de caméraman en Indochine.

Pendant trois ans, il filme la guerre et ses horreurs. Il est fait prisonnier par le Viêt Minh à Dien Bien Phu, en 1954, et passe quatre mois en captivité.

Pierre Schoendoerffer évoquait parfois la guerre d'Indochine :

Démobilisé, le jeune homme décide de parcourir la région, et devient correspondant de guerre pour le magazine Life. Il rencontre à Hong Kong Joseph Kessel, dont il adapte le roman La Passe du diable à l'écran, en 1958.

Ecrivain, grand reporter et cinéaste

Du Vietnam à l'Algérie, il est sur tous les fronts, menant une triple carrière d'écrivain, de grand reporter (Paris-Match, ORTF) et de cinéaste.

Sa filmographie comprend Le Crabe tambour (1977, Grand Prix du roman de l'Académie française), puis L'Honneur d'un capitaine (1982) et Dien Bien Phu (1991).

Membre fondateur des César, Pierre Schoendoerffer était vice-président de l'Académie des Beaux-Arts. Il était père de trois enfants, dont le cinéaste Frédéric Schoendoerffer.