Oscars vs César, le match

  • A
  • A
Oscars vs César, le match
@ CAPTURE D'ECRAN/MAXPPP
Partagez sur :

Alors que la cérémonie française s'est tenue vendredi, l'américaine a lieu dimanche. Europe1.fr les compare.

Deux cérémonies de récompense du cinéma, le même week-end, de quoi combler les amoureux du 7ème art. De part et d'autre de l'Atlantique, des statuettes dorées sont remises aux meilleurs représentants du cinéma français pour les César et américain pour les Oscars. Mais les deux prix concourent-ils dans la même catégorie ?

Les nominations

Les César. Cette année, vingt films étaient en compétition aux César. Grand favori, Des Hommes et des Dieux, cité dans pas moins de onze catégories, a raflé le titre suprême de meilleur film. Seuls les films sortis au cours de l'année civile et majoritairement français sont éligibles, soit plus de 500 longs-métrages chaque année. En revanche, pas besoin d'être tourné en français : cette année, The Ghost Writer de Roman Polanski, tourné en anglais, a été sélectionné dans huit catégories. Et le Franco-Polonais a été célébré, avec le César du meilleur réalisateur. Les courts-métrages sont eux sélectionnés par un comité spécial de professionnels de cette branche.

Les Oscars. Du côté des Oscars, une trentaine de films ont été sélectionnés, dont Le Discours d'un roi nommé douze fois, le record de l'année. Pour pouvoir concourir, les longs-métrages doivent sortir sur les écrans américains entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année écoulée. Les délais de traduction expliquent pourquoi certains films nommés aux Oscars sortent dans nos salles juste avant la cérémonie. C'est le cas cette année avec 127 Heures et True Grit, sortis le 23 ou Black Swan sorti le 9.

Les jurés

Les César. 3.812 personnes ont eu la possibilité de voter cette année pour les César. Membres de l'académie des arts et techniques du cinéma, ils sont "les professionnels de la profession", comme les appelle Jean-Luc Godard avec son humour grinçant. Répartis en corps de métiers (des acteurs aux producteurs en passant par les directeurs de casting et les exploitants de salle), ils doivent être parrainés par deux membres et surtout payer leur cotisation à l'académie - une soixantaine d'euros. L'acteur Jean-Pierre Bacri refuse par exemple de cotiser et ne vote donc pas. Les nommés sont par ailleurs automatiquement membres de droit de l'académie.

Les Oscars. Les 5.700 membres de l'Académie des arts et des sciences du cinéma votent eux pour les Oscars. Ils sont également répartis en collèges de métier : les acteurs sont les plus influents avec plus 1.200 membres. Les nommés sont ici aussi admis automatiquement dans leur collège.

Le vote

Les César. Les membres de l'Académie des César ont voté deux fois. Fin janvier, pour établir la liste des nommés, puis fin février pour le palmarès. Ils pouvaient même voter jusqu'à vendredi midi par internet, soit quelques heures seulement avant la cérémonie. Depuis 2005, l'Académie leur envoie début janvier un coffret de DVD pour les aider à faire leur choix. Comme chaque producteur doit payer près de 4.500 euros pour pouvoir y figurer, excluant de fait les plus petits films au budget serré. Cette année, le coffret comportait 84 films.

Les jurés "votent selon leurs goûts", affirme à Europe1.fr Franck Cabot-David, producteur et membre de l'Académie. "Nous sommes des spectateurs, avec nos préférences et nous votons pour les films que nous avons aimés", ajoute-t-il. Mais les soupçons de copinage sont souvent soulevés par le public qui ne se retrouve pas dans les choix du jury.

Les Oscars. A Los Angeles, chacun vote pour sa branche au premier tour, à l'exception de la catégorie Meilleur film pour laquelle tous les membres peuvent voter. Pour la désignation des vainqueurs, l'ensemble des jurés vote dans chaque catégorie. Ils ont jusqu'au week-end précédent la cérémonie pour faire leur choix.

Entre les deux tours, les producteurs déboursent environ 5 millions de dollars pour convaincre les votants. Envoi de DVD, projections spéciales et publicité, presque tout est permis dans ces petits arrangements entre amis. Les acteurs, qui représentent près d'un quart des votants, sont particulièrement courtisés. L'Académie veille à une chose : les producteurs ne doivent pas submerger les jurés de courrier.

La cérémonie

Les César. Du glamour, des actrices en robe de soirée, un tapis rouge, un théâtre et du rire. Voilà les points communs des deux soirées. A Paris, la cérémonie des César s'est déroulée au théâtre du Châtelet, où environ 2.300 personnes peuvent prendre place. Cette année, pour la septième fois, l'acteur et réalisateur Antoine de Caunes a été le maître de cérémonie. Une fonction dévolue depuis quelques années à des acteurs, plutôt tournés vers le comique. Edouard Baer, Alain Chabat ou encore Valérie Lemercier se sont aussi prêtés au jeu. Avant eux, Michel Drucker, Jean-Claude Brialy ou Frédéric Mitterrand avaient présenté la soirée.

Les Oscars. A Los Angeles, la soirée a lieu au Kodak Theater, qui peut accueillir près de 3.500 personnes. James Franco, nommé pour son rôle dans 127 Heures, et Anne Hathaway, découverte dans Le Diable s'habille en Prada, seront aux commandes. Depuis plusieurs années, la présentation de la cérémonie est confiée à des acteurs comiques à la mode.

Regardez la performance de Neil Patrick Harris, présentateur de l’édition 2010 :

Les Oscars. Pour que la cérémonie américaine ne dure pas trop longtemps, les lauréats n'ont que 45 secondes pour leur discours de remerciements. En cas de dépassement, l'orchestre de la cérémonie est prêt à jouer pour leur couper le sifflet... Un second discours est prévu, mais en coulisses, pour qu'ils puissent remercier leurs parents, Dieu et la terre entière. La vidéo est ensuite postée sur le site des Oscars.

Les César. A Paris, pas de limite de ce genre. Les acteurs profitent d'ailleurs parfois de leur présence sur scène pour faire passer des messages. En 1984, Couche ironisait sur le fait que les comédies n'étaient jamais sélectionnées. En 2004, Agnès Jaoui dénonçait le nouveau régime des intermittents du spectacle, provoquant une standing-ovation. Trois ans plus tard, la réalisatrice Pascale Ferran protestait contre le système de financement public des films.

Avec deux heures et demie de remise de prix, les César ont perdu au fil des ans de nombreux téléspectateurs. Ils réunissent désormais en moyenne un peu plus de 2 millions de téléspectateurs. Avec beaucoup plus de paillettes, les Oscars attirent près de 40 millions d'Américains devant leurs écrans.

Au final, avec des films plus connus, des stars plus glamour, une cérémonie plus suivie et un palmarès plus réputé les Oscars dominent d'une tête notre cérémonie frenchy.