Omar m’a tuer : du fait divers au film

  • A
  • A
Omar m’a tuer : du fait divers au film
Le film sort mercredi dans les salles.@ MARS DISTRIBUTION
Partagez sur :

Le film de Roschdy Zem retraçant le long parcours judiciaire du jardinier marocain sort mercredi.

"Omar m’a tuer". Ces quelques mots écrits avec le sang de Ghislaine Marchal, assassinée dans sa villa de Mougins en juin 1994, constitue désormais le titre du film réalisé par Roschdy Zem, qui sort ce mercredi dans les salles.

C'est Sami Bouajila qui incarne Omar Raddad, jardinier marocain, accusé du meurtre de la riche veuve qui l’employait. Après avoir passé sept années derrière les barreaux à la prison de Grasse, il a finalement été gracié.

Les protagonistes de l'affaire consultés

Pour raconter ce faits divers qui a marqué l’histoire de la justice française, Roschdy Zem s'est nourri du récit d'Omar Raddad, Pourquoi moi?. L’acteur passé derrière la caméra a aussi longuement rencontré les protagonistes de l'affaire, les avocats du jardinier et de la partie civile, consulté les PV de gendarmerie, les rapports du procès. Il a également construit son scénario autour de l'enquête de l'écrivain Jean-Marie Rouart, Omar, la construction d'un coupable, interprété par Denis Podalydès.

Roschdy Zem a rencontré Omar Raddad avant l’écriture du scénario final. Il est retourné le voir une fois que le film était bien avancé pour lui poser des questions précises sur certains faits.

Et le réalisateur a déjà un premier motif de satisfaction : le 9 mai, à quelques semaines de la sortie du film, le parquet de Grasse a ordonné une expertise des traces d'ADN retrouvées sur les lieux en 1991 afin d'effectuer des comparaisons. Les avocats d'Omar Raddad la réclamaient depuis 2002. Vingt ans après les faits, il attend toujours sa réhabilitation.

La bande-annonce du film :

Omar m'a tuer, un film Europe 1