Monuments men, la véritable histoire derrière le film

  • A
  • A
Monuments men, la véritable histoire derrière le film
Partagez sur :

CINEMA - Le dernier film de Georges Clooney , inspiré d’événements réels, raconte la chasse aux œuvres d’art menée par une équipe d’experts pendant la Seconde Guerre. 

En pleine Seconde Guerre mondiale, sept hommes passionnés d’art sont envoyés en mission spéciale. Inspiré du livre éponyme de Robert M. Edsel et Bret Witter, "Monuments Men", le dernier film de George Clooney, sorti en salle le 12 mars, retrace la lutte de ces héros. Leur objectif : arracher des mains de l’ennemi nazi des œuvres d’art volées à des familles juives ou à des musées, en Europe, pour les restituer à leurs propriétaires légitimes. Le film se concentre sur la course contre la montre qui s’engage pour empêcher la destruction de ce patrimoine.

)

Les Monuments Men, tout sauf des soldats. A l’écran, Matt Damon, George Clooney (le leader de la troupe), Jean Dujardin ou encore Cate Blanchett n’ont qu’une obsession : mettre la main sur des œuvres d’art d’une valeur inestimable, destinées à fournir le musée personnel d'Adolf Hitler. Les Monuments Men, héros du film, ont bien existé. Le terme désigne une équipe d’hommes et de femmes venus de 13 pays, volontaires pour la plupart, constituée par le président Roosevelt. Ces conservateurs de musées, artistes, architectes ou historiens d’art étaient tout sauf des soldats. Les chiffres varient mais un peu moins de 300 hommes au total auraient rempli les rangs de cette armée de l’ombre pendant, et après la guerre.  

Qui est qui ? Nombre de personnages du film sont directement inspirés de personnalités réelles. Ainsi, Matt Damon rappelle James Rorimer, qui fut directeur du Metropolitan Museum of Art de New York. A ses côtés, George Clooney , réalisateur et acteur, campe Frank Stokes, personnage inspiré de l'historien d'art George Stout. L’acteur Dimitri Leonidas, qui incarne l'interprète allemand du groupe, est directement inspiré d’Harry Ettlinger, 88 ans aujourd'hui et qui n’est autre que l’un des derniers "Monuments Men" encore en vie. Il a été récemment décoré en Allemagne

Parmi ces Monuments Men, une Monument Woman. Cate Blanchett, qui se prénomme Claire Simone dans Monuments Men, joue en réalité le rôle de Rose Valland. Le caractère affirmé de cette résistante française est décrit par l'historien et auteur du livre Monument Men, Robert M. Edsel dans le New York Times: "Valland a risqué sa vie quotidiennement, espionnant des officiers nazis, se présentant comme une assistante qui ne parlait pas un mot d'allemand alors qu'elle transmettait des informations à la Résistance." Un cas pas si isolé puisque de nombreuses femmes se sont consacrées à ce combat. 

Cate-Blanchett

La vraie mission a-t-elle été remplie ? "Notre objectif ? Retrouver plus de 5 millions d’œuvres volées ", annonce Georges Clooney dans Monuments Men. C’est effectivement le nombre d’œuvres retournées par les vrais Monuments Men à leurs propriétaires. Bien sûr, ils n’ont pas sauvé ce patrimoine à eux seuls.  Le personnel de plusieurs musées a eu un rôle prépondérant dans ce sauvetage. Ainsi, la "Mona Lisa" de Léonard de Vinci a été déplacée six fois pendant la guerre pour éviter tout vol. Parmi les œuvres rescapées, on compte encore "la Dame à l'hermine", de Léonard de Vinci, ou "la Madone de Bruges" de Michel-Ange. Des centaines de milliers d’objets n’ont malheureusement jamais été retrouvés.

Pour l’avant-première privée du film, George Clooney avait réuni toute l’équipe du film, ainsi qu’un invité de marque : le dernier Monument Men vivant, Harry Ettlinger, qui a conseillé le réalisateur pendant le tournage. Cet homme a sauvé le patrimoine artistique de la ville de Karlsruhe, en Allemagne. L’un des autoportraits de Rembrandt, notamment. Il a tenu à remercier George Clooney pour son film, l’histoire des Monuments Men ayant été largement oubliée après la guerre.

 
sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Un vrai "Monument Man" décoré en Allemagne

BON CAMARADE - Dujardin "est vraiment drôle", assure Clooney