"Merci pour ce moment" : le film se fera sans Adjani

  • A
  • A
"Merci pour ce moment" : le film se fera sans Adjani
@ AFP
Partagez sur :

INFO E1 - Contactée par Europe 1, l'actrice a assuré qu'elle ne jouerait pas le rôle de l'ex-Première dame. "La question ne se pose même pas". 

Quelques heures après l'annonce de l'adaptation à venir du best-seller "Merci pour ce moment" de Valérie Trierweiler au cinéma, le nom d'Isabelle Adjani a été évoqué pour jouer le rôle de l'ex-Première dame. 

>> LIRE AUSSI - "Merci pour ce moment" adapté en film

"La question ne se pose même pas". Contactée par Europe 1, l'actrice a coupé court à toute idée de jouer le rôle de Valérie Trierweiler dans le futur film. "Je n'ai rien à répondre là-dessus", a-t-elle simplement commenté à l'évocation de ce film, avant de se faire encore plus claire : "Mais non, la question ne se pose même pas". 

Une adaptation "en accord avec Valérie". En début d'après-midi lundi, la comédienne Saïda Jawad affirmait que sa société de production était en train de développer une adaptation cinématographique du livre-confessions de Valérie Trierweiler, "Merci pour ce moment". "Roma­rin films, ma société de produc­tion, en accord avec Valé­rie, déve­loppe actuel­le­ment l’adap­ta­tion ciné­ma­to­gra­phique du best-seller et envi­sage des copro­duc­tions avec des socié­tés françaises et inter­na­tio­nales", a expliqué Saïda Jawad.

Elle avait renoncé à jouer Anne Sinclair. Actrice de caractère, à part dans le cinéma français, Isabelle Adjani était déjà annoncée pour jouer le rôle d'Anne Sinclair dans le film d'Abel Ferrara, Welcome to New York, au côté de Gérard Depardieu dans le rôle de Dominique Strauss-Kahn. L'actrice avait finalement reculé, expliquant : "Dans un contexte actuel qui ne relève que de l’intrusion destructrice dans la sphère privée de ces deux personnalités, le parti pris d'interpréter ce film ne peut plus me correspondre aujourd'hui".

Adjani avait soutenu Trierweiler. Début décembre, Isabelle Adjani avait volé au secours de Valérie Trierweiler, attaquée de toute part depuis la parution de son livre jusqu'à la promotion outre-Manche de celui-ci. "Elle est sûrement de mauvaise foi quand elle dit qu'elle n'a pas cherché la vengeance, mais c'est une mauvaise foi tellement romanesque que moi je suis aux anges", déclarait la comédienne. Jugeant l'ex-Première dame comme une "femme de tête", Isabelle Adjani a encore ajouté à son sujet : "Elle n'a pas été seulement spectatrice du chemin parcouru par François Hollande vers la présidentielle, elle l'a aussi en partie construit avec lui... Alors, cette revanche, moi j'oserais dire que c'est plutôt une avancée pour les femmes". 

>> LIRE AUSSI - Isabelle Adjani soutient Valérie Trierweiler