Mauvaise vague pour le Festival

  • A
  • A
Mauvaise vague pour le Festival
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le coup de mer qui a touché la Côte d’Azur mardi pourrait perturber le Festival de Cannes.

A huit jours seulement de l’ouverture du Festival de Cannes, les vents violents qui ont touché le sud de la France, et entrainé des vagues de six mètres, pourraient perturber son organisation. Mercredi matin, sur Europe 1, Christophe Marx, directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes, a déclaré que "des dégâts considérables" sont à déplorer sur la Côte d’Azur.

Un phénomène "plus fort que prévu", selon lui, et qui a notamment poussé la ville voisine de Nice à demander l’état de catastrophe naturelle. À Cannes, les plagistes sont principalement touchés. Une réunion de travail était d’ailleurs prévue mercredi en fin de matinée entre ce secteur et les services de la ville.

Or, Cannes s’apprête à vivre l’un des moments les plus importants de l’année, et tout doit être parfait pour accueillir les stars, le marché du film, et les émissions de télévision tournées sur la plage. "Le plateau du Grand Journal n’était pas encore installé (…) de toutes façons il pleut souvent à Cannes, donc il doit être prévu pour résister aux intempéries", assure-t-on du côté de la communication de Canal Plus, contactée par Europe1.fr.

"Tout sera remis en ordre"

Du côté de la ville de Cannes, on veut rassurer avant l’évènement. "Les dégâts sont importants, mais tout est en train d'être remis en ordre", a assuré le premier adjoint au maire, David Lisnard, qui s'est rendu sur les différentes plages cannoises mercredi matin.

"Tout sera prêt en temps et en heure pour le festival du Film de Cannes (ndlr : qui démarre le 12 mai). On n'était qu'au début du montage pour les installations. Il y aura quelques jours de remise en état, mais tout sera prêt, propre, impeccable et ensoleillé", a-t-il ajouté. Avant tout de même de préciser : "le festival ne se passera pas exactement comme il était prévu".

Le délégué général du festival de Cannes, Thierry Frémaux, a lui affirmé qu'il était confiant dans une remise en état rapide de la Croisette d'ici l'ouverture du festival. "Si vous vous promenez maintenant sur la Croisette, il vrai qu'il est un petit peu difficile d'imaginer, à certains endroits (...) qui ont été très affectés, que tout puisse rentrer dans l'ordre dans une semaine mais je crois que ça sera le cas grâce à tous les Cannois", a-t-il dit au micro de RTL.

Le directeur général des services de la ville, Alain Jouanjus, a de son côté indiqué que ce coup de mer était "du jamais vu depuis dix ans". Les dégâts se chiffreraient à plusieurs millions d’euros.